1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "Les Combattantes" (TF1) : les chiffres fous de la mini-série
2 min de lecture

"Les Combattantes" (TF1) : les chiffres fous de la mini-série

"Les Combattantes" est une mini-série qui suit le destin de quatre femmes durant la Première Guerre mondiale. Plus de 1.380 costumes ont été conçus pour le programme.

L'actrice Audrey Fleurot joue Marguerite de Lancastel, prostituée parisienne, dans "Les Combattantes"
L'actrice Audrey Fleurot joue Marguerite de Lancastel, prostituée parisienne, dans "Les Combattantes"
Crédit : Valery HACHE / AFP
LA QUOTIDIENNE - "Les Combattantes" (TF1) : les chiffres fous de la mini-série
00:03:26
Isabelle Morini-Bosc - édité par Lison Bourgeois

On peut faire un petit point audience pour commencer. Si on considère que le week-end commence à 21 heures, c'était un final en beauté vendredi pour Astrid et Raphaëlle sur la 2. Ce sont près de 6.000.000 de fanas qui se sont rassemblés devant leur petit écran. Une excellente audience également pour le documentaire sur Bourvil, ce sont 2.500.000 de fidèles contre 1.800.000 pour la moyenne de la case. C'était aussi un bon démarrage pour les 100 % logique de Cyril Féraud, c'est une bonne surprise pour lui.

Si on regarde le programme du jour, on constate que c'est la suite de celui de lundi dernier, à commencer par Les Combattantes sur TF1. En tête lundi dernier avec 5.800.000 de téléspectateurs, toujours sur fond de crise avec Canal +. J'aime cette fresque ayant nécessité 1.380 costumes plus 600 uniformes d'époque, la construction de 8 ambulances à l'identique de celles de 14-18, l'utilisation de 200 vieilles voitures et 130 chevaux. 

100 litres de faux sang

Et pour ceux qui aiment les détails intimes, ce sont 100 litres de faux sang pour 100% de vraisemblance. C'est un film de femmes, cheffes d'entreprise, infirmières, nonnes et prostitués. Mais il y a aussi de vrais rôles d'hommes, comme le prêche de l'abbé Vautrin. En curé pas catholique qui confond parfois l'autel de l'amour divin et l'hôtel pour l'amour charnel.

Maintenant, qui était lundi dernier 2ème aux audiences mais largement en tête sur le public féminin cher aux annonceurs. L'amour est dans le pré rassemble près de 4.000.000 de fidèles. Au bout de 17 saisons, les agriculteurs en mal d'âme sœur séduisent toujours. Ce soir, on retrouve Jean, rescapé d'une soirée festive mais tardive.

À lire aussi

Alors le dommage collatéral, c'est France 2 avec le feuilleton Les Rivières pourpres inspiré de l'œuvre de Jean-Christophe Grangé. C'est la dernière saison. Ce sont 32 épisodes au total pour Olivier Marchal alias Niemans. Ce soir, un tueur en série à la fibre artistique utilise le sang de ses victimes pour les peindre. Il imite le style de son professeur, une certaine Lilith mondialement connue et reconnue pour son style.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire