1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Le magazine gay Têtu placé en liquidation judiciaire
1 min de lecture

Le magazine gay Têtu placé en liquidation judiciaire

Après vingt ans d'existence, le seul magazine gay de l'hexagone tire sa révérence.

tetu-720x340
tetu-720x340
Crédit : Montage photo du premier et du dernier numéro de Têtu, visible sur le site internet du magazine.
La rédaction numérique de RTL & AFP

Têtu, le seul mensuel gay français, a été placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris, a annoncé jeudi son directeur de la rédaction Yannick Barbe. "Tout le monde est licencié. Cela fait une dizaine de personnes, dont 5 journalistes", a précisé Yannick Barbe. Créé il y a 20 ans, Têtu a toujours été déficitaire.

Le magazine, vendu cinq euros, a vu sa diffusion baisser de 12,5% depuis 2010, à 28.275 exemplaires par mois. Le magazine, qui emploie neuf salariés, avait été placé le 1er juin en redressement judiciaire. Son numéro de juillet-août, avec le chanteur Mika en couverture, est donc le dernier.

La marque aux enchères à la rentrée

"Le site Têtu.com qui, à lui tout seul, est rentable, va encore continuer pendant quelques semaines, histoire de ne pas arrêter complètement le robinet", a ajouté Yannick Barbe. La marque Têtu devrait être mise aux enchères à la rentrée. "On espère que ça tombera dans des mains bienveillantes", a souhaité le directeur de la rédaction.

Outre Têtu, Yagg.com, site internet spécialisé dans les questions lesbiennes, gays, bi et trans (LGBT), est aussi en grande difficulté financière faute d'un nombre suffisant d'abonnés.

Pierre Berger, mécène pendant dix-huit ans

À lire aussi

Têtu a été financé pendant 18 ans par son propriétaire et mécène, Pierre Berger, qui a épongé des pertes de plusieurs dizaines de millions d'euros, avant de le revendre pour un euro symbolique à Jean-Jacques Augier, un proche de François Hollande.

Il a encore perdu deux millions d'euros en 2013 et 1,1 million en 2014, pour un chiffre d'affaires de 2,8 millions. Pour 2015, la perte est d'environ 500.000 euros.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/