1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "Le Grand Journal" : des blagues transphobes sur Brigitte Boréale, le CSA saisi
2 min de lecture

"Le Grand Journal" : des blagues transphobes sur Brigitte Boréale, le CSA saisi

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a été saisi par une association suite à des blagues d'Ornella Fleury, nouvelle miss météo du "Grand Journal", sur la chroniqueuse transgenre de l'émission.

Brigitte Boréale, nouvelle chroniqueuse transgenre du "Grand Journal" de Canal+
Brigitte Boréale, nouvelle chroniqueuse transgenre du "Grand Journal" de Canal+
Crédit : Capture / Canal+
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann

C'est une mauvaise blague qui passe très mal. Lors du lancement de la saison 2016-2017 du Grand Journal lundi 5 septembre, la nouvelle miss météo, Ornella Fleury, a provoqué l'indignation de nombreux téléspectateurs avec des propos tout sauf drôles et transphobes sur Brigitte Boréale, la chroniqueuse transgenre de l'émission.

Installée à côté du présentateur Victor Robert, la comédienne et humoriste de 30 ans, a tenté de présenter les nouveaux collaborateurs du Grand Journal en ironisant... un peu trop. Après s'être adressée à Alice Darfeuille, qui "n’a pas de Wiki" ou à Augustin Trapenard, "le highlander" de l’émission, Ornella Fleury a jeté un froid sur le plateau en lançant à Brigitte Boréale : "Bonsoir monsieur-dame, enfin Brigitte", avant de déclarer : "Alors Brigitte on te connaît très peu, et du coup je trouve ça un peu excitant, ça me donne envie de faire un plan à trois !"

Des internautes choqués par deux dérapages transphobes

Les mots de la miss météo de Canal+ ont enflammé Twitter. Plusieurs internautes se sont empressés de dénoncer les blagues douteuses de la nouvelle recrue du talk-show, épargné par les critiques jusqu'à son arrivée. D'autant que plus tôt dans l'émission, un autre chroniqueur, Lamine Lezghad, s'était fait remarquer en déclarant : "Nous, les mecs, quand on est stressés, une petite [masturbation], ça détend. Hein, Brigitte?"

Le CSA saisi par une association de journalistes

En réaction aux propos choquants prononcés dans Le Grand Journal, l'Association des journalistes LGBT (AJL) a annoncé mardi 6 mai avoir saisi le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) estimant que Canal+ "a manqué à ses obligations en matière de lutte contre les discriminations, de respect de la dignité de la personne humaine, et de maîtrise de l'antenne".

À lire aussi

Si l'AJL salue le fait que "Canal+ contribue, par le recrutement de Brigitte Boréale, à donner de la visibilité aux personnes trans et à refléter la diversité de la société française", elle condamne vivement les blagues des chroniqueurs Ornella Fleury et Lamine Lezghad. L'association déplore également que ni Victor Robert, l'animateur de l'émission, ni aucun des chroniqueurs présents autour de la table n'aient réagi aux propos transphobes. Le CSA n'a pas communiqué pour le moment sur une affaire qui entache le Grand Journal.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/