2 min de lecture Télévision

"La prochaine fois je viserai le cœur" : la sombre affaire derrière le film

Réalisé par Cédric Anger avec Guillaume Canet et Ana Girardot dans les rôles principaux, le film de 2014 est adapté de l'affaire Alain Lamare survenue entre 1978 à 1979.

Guillaume Canet dans le rôle de Franck dans "La prochaine fois je viserai le cœur"
Guillaume Canet dans le rôle de Franck dans "La prochaine fois je viserai le cœur" Crédit : Mars Distribution
Capucine Trollion
Capucine Trollion
et Jacques Pradel

France 3 diffuse ce 24 septembre à 21h05 La prochaine fois je viserai le cœur. Un film de Cédric Anger avec au casting Guillaume Canet (Franck Neuhar) et Ana Girardot (Sophie) dans les rôles titres. 

La prochaine fois je viserai le cœur raconte l'histoire de Franck, jeune gendarme timide, qui enquête sur une série de meurtres d'auto-stoppeuse perpétrés par "le tueur de l'Oise". Sauf qu'en réalité, Franck est ce tueur qui se retrouve à enquêter sur ses propres meurtres.

Le film est adapté du roman Un assassin au-dessus de tout soupçon d'Yvan Stefanovitch, adapté lui-même de l'affaire Alain Lamare. Elle avait provoqué une véritable psychose dans tout le département de l’Oise de mai 1978 à avril 1979 pendant lesquels le mystérieux "tueur fou", commet une quinzaine de crimes et de délits : des vols de voitures, des hold-up, le meurtre d’une jeune femme et trois tentatives de meurtres dont les victimes ont miraculeusement échappé à la mort. Mais, l’une d’entre-elles est restée paralysée à vie.

>
La prochaine fois je viserai le coeur - Bande-Annonce

Alain Lamare, le gendarme tueur

La psychose de la population avait aussi une autre cause : deux ans plutôt, la police avait arrêté un autre tueur de l’Oise, Marcel Barbeaultqui avait semé la terreur pendant sept ans dans le même département. Il avait abattu sept femmes et un homme entre 1969 et 1976. 
La traque d'Alain Lamare commence dès mai 1978, après ses premiers crimes, mais elle s'intensifie en décembre lorsqu'il tue une jeune femme. Mais il parvient à échapper à la police. Le 29 décembre, il agresse Andrée, 19 ans, une auto-stoppeuse. C'est le début d'une chasse à l'homme avec des barrages de police dans la région. Mais, Alain Lamare, échappe aux contrôles, puisqu'il est lui-même policier.

>
L'affaire Alain Lamare: le gendarme tueur Crédit Image : Nicolas Gouhier / RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
À lire aussi
Super-héros, magie et voyage intergalactique vous attendent pour les vacances de la Toussaint Cinéma
Toussaint : "Star Wars", "Harry Potter", "Avengers"... Les sagas à (re)voir pour les vacances

Il faudra attendre avril 1979 pour enfin identifier "le tueur de l'Oise" : Alain Lamare, après la diffusion d'un troisième portrait robot. Il est reconnu par ses collègues et arrêté dans la nuit du 7 au 8 avril 1979. Trois ans après son arrestation et après plusieurs expertises psychiatriques, Alain Lamare est déclaré irresponsable de ses actes et ne sera donc jamais jugé. Une ordonnance de non-lieu est rendue le 14 janvier 1983.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision France Télévisions Guillaume Canet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants