1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Isabelle Morini-Bosc : "Le sketch des Guignols sur la famille Le Pen n'est pas drôle du tout"
2 min de lecture

Isabelle Morini-Bosc : "Le sketch des Guignols sur la famille Le Pen n'est pas drôle du tout"

ÉDITO - Les Guignols de l'info de Canal + ont soulevé la polémique avec un sketch mettant en scène Marine Le Pen et son père Jean-Marie. Un dérapage qui n'est pas du goût de tout le monde.

Extrait du sketch polémique des Guignols sur Jean-Marie et Marine Le Pen
Extrait du sketch polémique des Guignols sur Jean-Marie et Marine Le Pen
Isabelle Morini-Bosc

Que voulez-vous, les mêmes causes produisant les mêmes effets, on ne peut que rappeler cette phrase du journaliste américain Ted Stanger :"Le Français voit des complots (et des scandales) partout, sauf là où il y en a". Comment ne pas le citer à nouveau, sachant que cette constatation est chaque jour plus vraie et plus désolante. 

Aujourd'hui plus qu'hier et moins que demain, aurait pu dire la poétesse Rosemonde Gérard. Sauf qu'elle parlait d'amour, et que ce n'est pas franchement l'amour qui guide le monde médiatique actuel. Ce n'est pas non plus la rigueur qui nous occupe et nous préoccupe le plus. S'obstiner à voir les faits tels qu'ils sont, semble terriblement démodé. L'heure n'étant pas à la nuance, rien n'est donc nuancé.

La tendance n'est, globalement, plus au travail journalistique sans a prori. La panoplie du parfait petit enquêteur n'inclut plus le calepin ou la tablette pour enquête, contre-enquête, synthèse. À l'heure actuelle, la moindre affirmation brutalement assénée devient une vérité. Avec plusieurs modèles types. C'est vrai parce qu'on vous dit que ça l'est. C'est con parce qu'on vous dit que ça l'est. 

Une polémique absurde contre les Guignols

C'est raciste parce qu'on vous dit que ça l'est. Tiens, arrêtons-nous justement sur ce dernier axiome. C'est raciste parce qu'on vous dit que ça l'est. C'est exactement le thème de la polémique absurde enclenchée contre Les Guignols de Canal+, des Guignols de l'info diffusés aujourd'hui en crypté, ce qui explique sans doute que rien ne soit très clair.

À lire aussi

Rappelons les faits. Mercredi 16 mars au soir était proposé un sketch sur la famille Le Pen. On y voyait Marine Le Pen et son père Jean-Marie du même nom, casser du "noir, du juif, de l'arabe" en disputant une partie de pierre-feuilles-ciseaux, rebaptisée "beur-feuj-negro". Le couple père-fille était évidemment au centre des attaques des auteurs. Montrés du doigt comme adeptes de ratonnades et de jeux xénophobes. Dénoncés comme haïssables. À la sauce Guignols, évidemment. 

C'est pourtant une "bronca" anti-scénaristes qui s'est rapidement déclenchée. "C'est un dérapage des auteurs, c'est du racisme, c'est très grave", a-t-on lu partout. Racistes, les "pisse-copies"? Où est le dérapage, franchement ? Ce jeu de rôles était parfaitement clair. Le seul reproche qui puisse raisonnablement être fait à cette séquence, c'est de ne pas avoir été drôle du tout. Au point que cela ne serait pas inconcevable de voir le binôme Le Pen se ressouder le temps de porter plainte pour diffamation.

Rappelez-vous de l'affaire "Osons"

Cela me fait d'ailleurs irrésistiblement penser à l'affaire "Osons". Dans cette émission de Patrick Sébastien, Olivier de Kersauzon avait été odieusement victime de la même accusation de racisme pour avoir ironisé sur un Le Pen "cassant du noir". Sans plus d’ambiguïté. "Rendez-nous les anciens auteurs", a finalement tweeté Stéphane Guillon. Il n'aurait pas dû. Car des dérapages, supposés ou réels, il y en a eu "sous l'ancien régime canalien". Des sketchs ratés également. 

Sans oublier le phénomène d'usure sanctionné en bout de piste par des audiences fléchissantes. En fait et en conclusion, notre attitude me fait furieusement penser à ce proverbe chinois maintes fois cité : "Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt". Nous regardons de plus en plus souvent le doigt. Beaucoup trop souvent. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/