2 min de lecture Crash en Argentine

Isabelle Morini-Bosc : "C'est si facile de juger Louis Bodin sans l'horreur, la détresse, et l'urgence"

ÉDITO - Cessons les polémiques autour du crash argentin qui a coûté la vie à une partie de l'équipe du jeu d'aventure "Dropped" et laissons place au recueillement.

Louis Bodin entouré des 8 participants
Louis Bodin entouré des 8 participants Crédit : LAURENT VU TF1
Isabelle Morini-Bosc
Isabelle Morini-Bosc Journaliste RTL

Il y a un temps pour les polémiques et un temps pour le recueillement. Et où place-t-on la mesure ? La décence ? Qu'il me soit par avance pardonné de faire une nouvelle fois "le rasoir à deux lames". Mais impossible de ne pas revenir sur le terrible accident argentin qui a entraîné la mort de trois formidables champions sur le tournage du jeu Dropped.

Commençons par relever une analyse qui relève aussi surtout "du grand n'importe quoi". Elle nous est venue de Yann Moix, sorte de "voix royale" déclarant tout de go que TF1, c'est Daech, avec des télé-réalités où on prend des "champions périmés", en état de pré-déchéance. Comment ose-t-il dire cela alors qu'il y a précisément parmi les disparus Alexis Vastine, un merveilleux athlète qui figurait parmi les favoris des prochains JO (et "volé" par l'arbitrage lors des précédents).

Une séquence minable des Guignols

Si moi, qui m'intéresse peu au sport de haut-niveau, je le sais, Yann Moix se doit de le savoir avant de faire savoir n'importe quoi. Et puisqu'il ne connait manifestement ni la télé ni le sport, qu'il se taise. À jamais. c'est un peu comme si moi, qui n'aime pas les voyages, je donnais des conseils au guide du Routard ! Inutile ensuite de perdre du temps à évoquer la séquence minable des Guignols, dont on espère qu'elle ne va justement pas miner Louis Bodin, qui racontait ce matin sur RTL les coulisses de l'interview diffusée mardi sur TF1 devant les carcasses des hélicoptères.

Et notamment le fait que, arrivé quelques secondes avant l'antenne sur le lieu de tournage international dépendant des Argentins. Il n'avait pu obtenir le changement d'angle de la caméra (pour cacher les épaves). Aurait-il dû insister ? C'est si facile de juger calmement assis sur son fauteuil à des milliers de kilomètres du drame : sans l'horreur, la détresse, la foule et la poussière. Et sans l'urgence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash en Argentine Télévision TF1
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants