Louis Bodin au 20 heures de TF1 : "Ce n'était pas un choix et je le regrette complètement"

REPLAY - Louis Bodin s'explique après la polémique suscitée par son interview au 20h de "TF1" mardi devant les carcasses des deux hélicoptères accidentés de "Dropped".

>
Louis Bodin au 20 heures de TF1 : "Ce n'était pas un choix et je le regrette complètement" Crédit Média : Isabelle Morini-Bosc

Mardi dans son journal de 20h, TF1 a interrogé Louis Bodin, en direct, en Argentine. Derrière l'animateur de Dropped, les carcasses des deux hélicoptères accidentés et des arbres noircis par le feu. Ce cadrage a aussitôt déclenché une polémique sur les réseaux sociaux.

Beaucoup ont critiqué une mise en scène indécente et voyeuriste. Louis Bodin a souhaité s'expliquer sur les coulisses de cette interview. "Je comprends que la mise en scène ait choqué, a-t-il confié à RTL. Je ne souhaitais pas aller sur les lieux du crash. Je n'avais pas assisté au crash. Je n'avais pas vu la scène. Et je n'avais pas l'intention d'y aller."

Je pensais plus à témoigner qu'à la scène derrière

Louis Bodin

L'animateur décrit un malheureux concours de circonstances. Pour pouvoir témoigner dans le journal de 20 heures, TF1 a cherché un support technique pour faire le direct et l'équipe s'est appuyée sur les moyens locaux. Au départ, l'interview devait se faire à l'hôtel où tous les participants au jeu logeaient. Ce n'était finalement plus possible. L'équipe technique locale a finalement décidé d'un autre lieu. 

"Par malchance, nous sommes tombés en panne, explique Louis Bodin. On est finalement emmené par quelque'un qui nous dit qu'il sait ou se trouve le camion (technique pour faire le direct). Sur place je m'aperçois que je suis suis sur la zone du crash. Je cours me mettre en place pour le direct et je me suis retrouvé devant la scène. Je pensais plus à témoigner qu'à la scène derrière."

Le saff argentin ne voyait pas le problème du cadre

Dans la précipitation (Louis Bodin est arrivé une minute avant le direct), le présentateur de Dropped explique ne pas avoir pu faire changer le cadrage au dernier moment. À cela s'ajoute la barrière de la langue et la différence de culture. Le staff argentin ne voyait pas le problème du cadre avec les carcasses d'hélicoptères. "Ce n'était pas un choix et je le regrette complètement", a insisté Louis Bodin. Et d'ajouter : "Je suis encore furieux car je ne voulais pas voir cette scène."

Lundi 9 mars, 10 personnes dont 8 Français ont trouvé la mort dans la collision entre deux hélicoptères sur le tournage du jeu d'aventure Dropped, qui devait être diffusé par TF1. Parmi les victimes figurent la navigatrice Florence Arthaud, la championne olympique de natation Camille Muffat et le boxeur Alexis Vastine. Un enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour homicides involontaires. Des experts français sont actuellement sur les lieux du drame à Villa Castelli en Argentine.

La rédaction vous recommande
par Isabelle Morini-BoscJournaliste RTL
Suivez Isabelle Morini-Bosc sur :
VOUS AIMEREZ AUSSI
PLUS DE VIDÉOS
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776977266
Louis Bodin au 20 heures de TF1 : "Ce n'était pas un choix et je le regrette complètement"
Louis Bodin au 20 heures de TF1 : "Ce n'était pas un choix et je le regrette complètement"
REPLAY - Louis Bodin s'explique après la polémique suscitée par son interview au 20h de "TF1" mardi devant les carcasses des deux hélicoptères accidentés de "Dropped".
http://www.rtl.fr/culture/medias-people/louis-bodin-au-20-heures-de-tf1-ce-n-etait-pas-un-choix-et-je-le-regrette-completement-7776977266
2015-03-12 09:13:00
http://media.rtl.fr/cache/dzQS5IzurTHSgYCrnRGVOw/330v220-2/online/image/2014/0911/7774251402_louis-bodin.jpg