1 min de lecture Cinéma

Fleur Pellerin veut revoir la réglementation sur les films avec des scènes de "sexe non simulé"

La ministre de la Culture veut "changer" la réglementation sur les films interdits aux moins de 18 ans après la récente polémique sur le film "Love" de Gaspar Noé.

Fleur Pellerin le 25 octobre 2013 (Archives)
Fleur Pellerin le 25 octobre 2013 (Archives) Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

Les salles de cinéma auront-elles bientôt le droit de diffuser des films comportant des scènes de "sexe non simulé" à des spectateurs âgés de moins de 18 ans ? Fleur Pellerin, la ministre de la Culture, a en tout cas promis de "changer" la réglementation à ce sujet. "Ça va changer. On réfléchit avec les gens chargés de classifier les films pour voir comment faire évoluer les choses, en respectant la protection des mineurs", a expliqué la ministre, invitée du Petit Journal sur Canal+, mardi 8 septembre.

Actuellement, de telles œuvres, pas forcément classées X, sont donc interdites de représentation aux mineurs. C'est pour cela que le film Love, de Gaspar Noé, avait été interdit par la justice aux moins de 18 ans. L'association Promouvoir, "proche de l'extrême-droite" selon Fleur Pellerin, avait obtenu gain de cause alors que la commission de classification recommandait que ce mélodrame français, sorti le 15 juillet dernier, soit seulement interdit aux moins de 16 ans. La bataille judiciaire n'est toutefois pas finie car la ministre a annoncé la semaine dernière qu'elle introduirait un recours en Conseil d'État.

Pour expliquer sa démarche, Fleur Pellerin fait un parallèle avec la sculpture monumentale à connotation sexuelle exposée dans le Parc de Versailles, vandalisée avec des graffitis antisémites. "C'est un peu la même problématique que les attaques contre l'oeuvre d'Anish Kapoor. Une forme de retour à l'ordre moral et de question de la liberté de création", a-t-elle estimé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Pornographie Sexe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants