5 min de lecture Festival de Cannes

Festival de Cannes 2016 : comment la Croisette est devenue le reflet d'une société ultra connectée

"Influenceurs" et people adulés par la jeune génération font à présent presque plus de bruit à Cannes que les stars de cinéma, et reflètent notre obsession pour l'image.

Kendall Jenner, coqueluche de la jeune génération connectée, défile pour la 3e fois à Cannes
Kendall Jenner, coqueluche de la jeune génération connectée, défile pour la 3e fois à Cannes Crédit : Valery HACHE / AFP
Morgane Giuliani
Morgane Giuliani
Journaliste RTL

"Cannes c'est pas la vraie vie, c'est une parenthèse enchantée", a dit Laurent Lafitte, maître de cérémonie de cette 69e édition du Festival de Cannes, lors de la soirée d'ouverture, le 11 mai. Et si l'acteur avait un peu tort ? Certes, la Croisette devient chaque année, à l'occasion du Festival, le lieu le plus glamour au monde, et les stars du cinéma s'y pressent par avions entiers. Cependant, il ne se vit plus de la même manière. Le mieux est d'avoir un smartphone toujours à portée de main. 

Au grand dam du délégué général du Festival, Thierry Frémaux, qui s'était agacé, l'année dernière, de la "désorganisation formidable" entraînée par les selfies des stars au moment de fouler le tapis rouge. Pourtant, le Festival invite de plus en plus de personnalités très influentes sur les réseaux sociaux, dans le but de parler à la jeune génération connectée. Quitte à ce que Cannes ne soit plus tant une bulle à part, que le reflet d'une société toujours plus accro à l'image. 

Le syndrome Kendall Jenner

Le Festival de Cannes n'est plus l'apanage des stars du cinéma depuis longtemps. Des people plus ou moins connus s'y pressent, d'Afida Turner à Elena Lenina, en passant par Ayem ou Nabilla Benattia. La différence est qu'à présent, cela se voit plus à cause des réseaux sociaux. Cette année, Kendall Jenner a fait sensation sur la Croisette. Mannequin pour de prestigieuses maisons (Chanel, Marc Jacobs ou Fendi), elle a d'abord été connue pour être la demi-sœur de Kim Kardashianstarlette de télé-réalité, et l'une des filles de Cailtyn Jenner. Elle défile sur le tapis rouge cannois pour la 3e année consécutive.

Kendall Jenner s'est rendue à Cannes en tant que visage de la marque de glaces Magnum.
Elle a présenté leurs dernières créations caramélisées, dans un stand et lors d'une soirée dédiée. Mais elle a aussi eu le privilège d'arpenter le tapis rouge, invitée à la projection de Mal de pierresle nouveau film de Nicole Garcia. Un mélange des genres assez inattendu. 

¿ #MagnumDouble #MagnumCannes @Magnum

Une vidéo publiée par Kendall Jenner (@kendalljenner) le

C'est surtout un très beau coup d'éclat et de rajeunissement pour Magnum. La (très) courte vidéo sur laquelle Kendall Jenner plonge un Magnum dans du chocolat a été "aimée" par plus d'un million de personnes. Le Festival de Cannes bénéficie aussi de "l'effet Kendall Jenner". À 20 ans, elle est l'une des égéries de la jeune génération connectée. Elle l'a découverte dans l'émission de télé-réalité Keeping Up With The Kardashians, qui suit le quotidien de sa riche famille. Kendall Jenner rassemble plus de 57 millions d'abonnés sur Instagram, et est l'une des personnalités les plus suivies sur Snapchat, deux réseaux prisés par les 15-30 ans. L'inviter à Cannes permet de rajeunir l'image du Festival, de le rendre plus sexy et dans l'air du temps. Connecté à la réalité.  

Les marques s'approprient Cannes

Magnum n'est qu'une des nombreuses marques à se démener pour capter l'attention lors du Festival de Cannes. En plus de venir défendre des films, pour certaines, les célébrités défilant sur le tapis rouge de la Croisette viennent aussi simplement pour se montrer. Et au passage, offrir une belle publicité aux marques qui les habillent, voire, pour lesquelles elles travaillent.

À lire aussi
"Dark Phoenix", "Parasite", "Piranhas"... Découvrez les sorties ciné du 5 juin Cinéma
"Dark Phoenix", "Parasite", "Piranhas"... Découvrez les sorties ciné du 5 juin

L'Oréal est, par exemple, le maquilleur officiel du Festival de Cannes depuis 19 ans. En retour, ses égéries comme Eva Longoria ou Doutzen Kroes ont pour habitude d'apparaître à la Croisette. Cette année n'a pas manqué à la règle, et le hashtag #lorealcannes2016 était de rigueur chez les mannequins de la marque de cosmétique. L'Oréal a su créer l'événement en conviant sa plus jeune égérie, la Française Thylane Blondeau. Âgée de 15 ans, elle s'est offert son premier bain de photographes cannois

Snapchat, la dernière application pour se faire voir

Sur place, acteurs et people montrent leur vision du Festival de Cannes, grâce à leur smartphone. Russel Crowe a par exemple monté les marches du Palais des Festivals avec son téléphone à la main, prenant les photographes à leur propre jeu.  En s'abonnant aux comptes Instagram et, surtout, Snapchat, de ceux qui sont les plus actifs, on peut voir les festivités autrement.
Les "influenceurs" ont réussi à se rendre indispensables au Festival de Cannes. Le Français Jérôme Jarre, installé aux États-Unis, est l'un des "Vineurs" les plus suivis au monde, et il ne manque pas de passer sur la Croisette. Sur place, il alimente avant tout son compte Snapchat (son compte Vine n'a pas été actualisé depuis octobre 2015), offrant son regard décalé et une superbe publicité à l'événement. Dans la vidéo ci-dessous, il filme le mannequin Barbara Palvin sur les marches, avec la mélodie de Ti Amo en fond.

Les stars ne sont pas les seules. Certains médias comme Slate ou Buzzfeed privilégient notamment l'utilisation de l'application mobile Snapchat pour couvrir le Festival de Cannes. Pourquoi un tel succès ? D'abord, Snapchat est, en France, un réseau social encore majoritairement utilisé par les adolescents et jeunes adultes. Les mêmes qui sont les plus difficiles à intéresser. Snapchat parvient à alimenter et entretenir leur soif intarissable d'images. 

Snapchat repose en effet sur un partage éphémère de photos et vidéos, sur lesquelles on peut ajouter des légendes, emojis, dessins ou filtres déformants. Elles sont soit directement envoyées à ses contacts, soit compilées pendant 24 heures dans une "story". De quoi concurrencer les chaînes d'info en continu et rythmer la couverture du Festival en mini-séquences ludiques, tournant souvent en ridicule le côté glamour. Cannes est mort, vive Cannes.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Festival de Cannes Cinéma People
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants