1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Elizabeth II absente pour le discours du trône : "Il faut commencer à s'inquiéter", dit un spécialiste
2 min de lecture

Elizabeth II absente pour le discours du trône : "Il faut commencer à s'inquiéter", dit un spécialiste

INVITÉ RTL - Est-ce qu'une forme de régence est en train de s'installer au Royaume-Uni ? Les réponses du journaliste de "Point de vue", Jérôme Carron.

La reine Elizabeth II et son héritier le prince Charles
La reine Elizabeth II et son héritier le prince Charles
Crédit : Victoria Jones / POOL / AFP
Elizabeth II absente pour le discours du trône : "Il faut commencer à s'inquiéter", dit un spécialis
00:03:40
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

C'est (presque) une première depuis 59 ans : la reine Elizabeth II ne sera pas présente lors du fameux discours du trône. Elizabeth II ne prononcera pas le traditionnel discours au Parlement britannique ce mardi 10 mai, en raison de ses difficultés à se déplacer. C'est le prince Charles, son héritier qui l'accompagnait dernièrement, qui la remplacera et parlera en son nom.

La monarque âgée de 96 ans n'avait auparavant manqué que deux fois au cours de ses 70 ans de règne ce rendez-vous solennel de la démocratie britannique. Elle en avait été absente en 1959 et 1963, quand elle était enceinte. C'est cependant la première fois qu'elle s'y fait remplacer par le prince de Galles, signe du transfert progressif de ses tâches à son fils aîné qui la représente déjà à l'étranger depuis plusieurs années.

"Il faut commencer à s'inquiéter. C'est le devoir constitutionnel annuel d'Elizabeth II, c'est le moment où elle se présente au Parlement. C'est extrêmement important dans son calendrier avec Trooping the Colour, souligne Jérôme Carron, grand reporter au magazine Point de vue, au micro de RTL. On se pose la question : sera-t-elle là pour le jubilé ? Quel est son état de santé réel ? Buckingham Palace se veut rassurant en publiant des communiqués en expliquant qu'elle a toujours sa réunion hebdomadaire par téléphone avec le Premier ministre Boris Johnson. Il y a eu aussi une audience virtuelle avec l'Australie. Elle continue de travailler à son rythme. Elle a 96 ans, elle a perdu son époux l'an dernier, elle a aussi perdu beaucoup de poids", rappelle-t-il. 

Faut-il voir là le début d'une forme de régence géré par Charles ? "On peut imaginer que c'est le premier pas vers une régence, explique Jérôme Carron. Cet événement, c'est la chose qu'elle ne rate jamais. Elle organisait tous ses voyages à l'étranger de façon à toujours être présente pour ce discours."

A découvrir
À lire aussi

La reine fait-elle confiance à son fils aîné pour prendre la relève ? "Il y a eu des rumeurs comme quoi elle le trouvait un peu compliqué, un peu caractériel, note le journaliste. Toujours est-il qu'il est là, que c'est lui qui lui succèdera et elle fait tout pour le mettre dans la meilleure position possible. Le fait qu'elle lui délègue cette lecture du discours montre, une fois de plus sa confiance". 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/