1 min de lecture Sexualité

Cara Delevingne évoque l'impact négatif des films Disney sur sa vie sexuelle

Invitée du podcast "What The Tee" ce mercredi, l'actrice et mannequin Cara Delevingne est revenue sur les normes véhiculées par Disney et leur rôle dans sa conception des relations amoureuses.

L'actrice et mannequin britannique Cara Delevingne avant l'avant-première du film "Valerian et la cité des mille planètes" le 25 juillet 2017, à la Plaine-Saint-Denis (Île-de-France).
L'actrice et mannequin britannique Cara Delevingne avant l'avant-première du film "Valerian et la cité des mille planètes" le 25 juillet 2017, à la Plaine-Saint-Denis (Île-de-France). Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Le monde féerique des films Disney et ses stéréotypes viennent à nouveau d'être critiqués. Cette fois, c'est l'actrice et mannequin Cara Delevingne qui a souhaité aborder l'impact des modèles proposés par l'entreprise de divertissement dans ses films d'animation. 

Lors d'un entretien audio accordé mercredi 27 mars à Ru Paul et Michelle Visage, animatrices du podcast What The Tee ? et de l'émission Drag Race - une télé-réalité américaine dédiée aux drag queens - la jeune femme de 25 ans a évoqué la manière dont les princesses Disney ont influencé ses relations amoureuses et l'ont conduite à renier son homosexualité. 

Après avoir admis l'importance qu'ont eu pour elle "Disney et les contes de fée" durant son enfance, dans un milieu qu'elle décrit comme privilégié, l'interprète de Laureline dans Valérian et la Cité des mille planètes a déclaré que ces mêmes œuvres sont à l'origine d'un malaise : "Je n'ai jamais vraiment voulu accepter ma sexualité", confie t-elle. 

Les princesses Disney aiment toutes les hommes. C'est comme ça, et je ne serai pas une princesse si je ne le fais pas.

Cara Delevingne
Partager la citation

Car pour la comédienne, l'équation était simple, une "vraie" princesse aime les hommes : "Je me disais : 'Les princesses Disney aiment toutes les hommes. C’est comme ça, et je ne serai pas une princesse si je ne le fais pas'", a t-elle expliqué, avant d'ajouter que grandir l'avait aidée à relativiser sa vision de la sexualité et du genre

À lire aussi
Asa Butterfield et Ncuti Gatwa dans "Sex Education" Netflix
"Sex Education" : pourquoi il ne faut pas rater la saison 2

À l'instar de son interlocutrice Michelle Visage, la mannequin qui ne cache plus sa bisexualité considère que les studios Disney "pourraient faire une grande différence dans le monde" en sortant de la "zone hétéronormative". Une norme qui ne lui a pas toujours été bénéfique, en particulier dans ses relations avec des hommes, précise t-elle. En 2016, l'entreprise avait déjà fait un premier pas, en incluant un personnage homosexuel dans son film en live-action La Belle et la Bête

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexualité Genre Homosexualité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants