2 min de lecture Mode

Cara Delevingne : "Le monde de la mode est horrible et dégoûtant"

L'actrice britannique reconvertie s'est confiée au "Times Magazine". Une interview dans laquelle elle raconte ses années de dépression et dénonce le harcèlement sexuel dans le monde de la mode.

Le mannequin Cara Delevingne.
Le mannequin Cara Delevingne. Crédit : AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

Cara Delevingne n'a que 23 ans mais déjà une belle carrière de mannequin derrière elle. Dès l'âge de 18 ans, la jeune femme enchaîne les couvertures de magazines, les contrats avec les marques et les défilés dans toutes les capitales de la mode. Très présente sur les réseaux sociaux, Cara Delevingne alimente ses comptes Twitter et Instagram de selfies décalés et des coulisses de son travail. Mais derrière le luxe et les paillettes, la jeune femme a révélé au Times Magazine qu'elle avait souffert durant son adolescence et ses débuts en tant que mannequin

Cara Delevingne est à peine majeure et entre directement de la cour des grandes. Sa silhouette frêle, son visage d'enfant atypique, ses grands yeux verts et ses sourcils épais la distinguent des autres mannequins. Après une première campagne pour Burberry, la jeune femme est sur tous les fronts. Elle raconte alors dans le Times avoir même dépassé ses propres limites. "Je travaillais trop, je ne disais non à rien et c’est clairement ma faute mais… les gens auraient dû m’arrêter à un moment donné", rapporte le Huffington Post

La dépression à l'adolescence

Encore adolescente, la jeune fille doit faire face à la dépression. “J’ai été frappée par une vague massive de dépression, d’anxiété et de haine de soi, où les émotions étaient si douloureuses que je voulais claquer ma tête contre un arbre pour essayer de m'assommer.”

Les gens mettaient des gants et ne voulaient pas me toucher

Cara Delevingne
Partager la citation

Une maladie qui continue alors que Cara Delevingne est l'un des mannequins les plus demandés et respectés de sa génération. "Je ne travaille plus dans la mode maintenant, depuis que j’ai eu le psoriasis (une maladie inflammatoire de la peau, ndlr)", confie-t-elle au magazine britannique. Les plaques rouges formées sur sa peau, Cara Delevingne explique qu'elles étaient causées par le stress. "Ce n’était pas pour un seul défilé. C’était pour tous les défilés. Les gens mettaient des gants et ne voulaient pas me toucher parce qu’ils pensaient que c’était la lèpre ou quelque chose comme ça", rapporte le magazine Oyster.

Le harcèlement et le sexisme

À lire aussi
Bilal Hassani, le 12 mai 2019, à Tel-Aviv eurovision
Eurovision 2019 : Bilal Hassani défile dans une robe incroyable

Mais la jeune femme de 23 ans ne s'arrête pas là. Elle évoque aussi les coulisses des séances photos dans l'univers sexiste de la mode. "Je suis un peu féministe et ça me rendait malade. C’est horrible et dégoûtant. On parle de jeunes filles. Vous commencez quand vous êtes très jeune et ce que vous faites, vous êtes soumis à… des choses pas très bien. (...) Il y a des photographes hommes qui prennent cette voie simplement parce que ce sont des jeunes filles."

Cara Delevingne se concentre désormais sur sa carrière d'actrice. Elle est à l'affiche de la comédie d'été La Face cachée de Margo. Le cinéma, une (autre) industrie régulièrement accusée de sexisme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mode People Mannequinat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants