2 min de lecture Bruno Le Maire

Bruno Le Maire : "J'ai un petit côté fleur bleue"

REPLAY - Rencontre avec l'ancien ministre de l'Agriculture qui revient sur son côté superstitieux, la course à pied, et s'il accepterait un poste de Premier ministre en 2017.

Cyprien Cini Drôle de rencontre Cyprien Cini
>
Bruno Le Maire : "J'ai un petit côté fleur bleue" Crédit Image : AFP / VALERY HACHE | Crédit Média : Cyprien Cini | Durée : | Date : La page de l'émission
245300_CINI
Cyprien Cini
Journaliste RTL

Bruno Le Maire est passé rapidement du statut d'inconnu à celui d'outsider. Sorti des grandes écoles, Sciences Po, Normale Sup' et l'ENA, il a été conseiller de Dominique De Villepin, puis ministre de l'Agriculture sous Nicolas Sarkozy. Il a bousculé l'ordre établi à droite en obtenant 30 % des suffrages lors des élections pour la présidence du parti, et s'est engagé dans un marathon jusqu'à la présidentielle de 2017.

L'ancien ministre raconte dans un livre une scène de sa vie intime à Rome dans un bain avec sa femme. Une anecdote que ses détracteurs lui rappellent souvent, mais il ne regrette pas de l'avoir publiée. "Absolument pas, insiste-t-il. Je trouve que mes adversaires politiques manquent un peu de liberté. Il faut être libre, libre dans sa tête, dans son écriture. Oui j'aime ma femme et c'est sincère et je le dis et je l'écris donc je ne regrette pas une ligne de ce que j'ai écrit."

Depuis que je porte au bras un bracelet que ma femme m'a offert quand nous étions en Grèce, je trouve que les choses vont bien

Bruno Le Maire
Partager la citation

Il a également écrit aussi des nouvelles "érotico-à l'eau de rose" sous un pseudonyme pour gagner un peu d'argent durant ses études. "C'était plutôt des romans "fleur bleue", corrige-t-il. J'ai un petit côté "fleur bleue", on est en plein été et c'est bien il y a sans doute plein de gens qui vont tomber amoureux."

Bruno Le Maire confie également être "assez superstitieux". "Depuis que je porte au bras un bracelet que ma femme m'a offert quand nous étions en Grèce, je trouve que les choses vont bien, et donc je ne l'enlève plus."

Je ne sais pourquoi tout le monde veut me voir Premier ministre de l'un ou de l'autre je ne cherche pas de poste

Bruno Le Maire
Partager la citation
À lire aussi
Bernard Tapie est atteint d'un cancer à l'âge de 74 ans justice
Bernard Tapie accuse Bruno Le Maire "d'accélérer des processus illégaux" contre lui

Bruno Le Maire confie courir trois fois par semaine. "Ça détend, savoure-t-il. Ça permet de rester serein. J'ai couru souvent avec Dominique de Villepin, même durant son fameux jogging de la Baule avant de rencontrer Nicolas Sarkozy."

Il avoue en revanche n'avoir jamais partagé un footing avec le président de Les Républicains. "On est chacun dans son couloir on peut dire, si c'est une compétition qui reste fair-play tant mieux."

Si Nicolas Sarkozy était élu président en 2017, accepterait-il de devenir premier ministre ? "Je ne sais pas pourquoi tout le monde veut me voir premier ministre de l'un ou de l'autre, je ne cherche pas de poste, dit-il. Je porte un projet. J'irai au bout et pas pour négocier un poste". 

Cyprien Cini accompagné par Bruno Le Maire
Cyprien Cini accompagné par Bruno Le Maire Crédit : Cyprien Cini

Avec un regard décalé et impertinent, Cyprien Cini va à la rencontre des personnalités de l'année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bruno Le Maire Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants