2 min de lecture Charlie Hebdo

3 ans après l'attentat, "Charlie Hebdo" s'interroge sur son avenir

Depuis l'attentat de janvier 2015, "Charlie Hebdo" et ses employés sont placés sous haute sécurité. Une situation qui coûte cher au journal.

La Une du numéro de "Charlie Hebdo" du 3 janvier
La Une du numéro de "Charlie Hebdo" du 3 janvier Crédit : AFP/Apolline Thomasset
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

C'est un numéro anniversaire un peu spécial. Trois ans après l'attentat dont il a été victime, le journal satirique Charlie Hebdo publie ce mercredi 3 janvier un numéro dans lequel les journalistes et dessinateurs racontent la vie de la rédaction, et de ses employés, depuis le 7 janvier 2015. Ce jour-là, un attentat a coûté la vie à 11 de ses collaborateurs. 

C'est un dessin de Riss qui fait la Une de ce numéro, dans laquelle il ironise sur les conditions de sécurité qui entourent la rédaction. "Le calendrier de Daesh ? On a déjà donné", fait-il dire à un employé de Charlie Hebdo barricadé derrière une porte blindée. Si ce dessin prête à sourire, le contenu du numéro se veut plus sombre et plus inquiet

Dans son édito, Riss évoque la sécurité du journal sur un ton bien moins ironique. "Comment un journal victime d'un incendie criminel, puis d'une attaque terroriste, peut poursuivre son activité dans des conditions de sécurité satisfaisantes ? (...) Les conditions de travail des membres du journal ne redeviendront sans doute jamais normales". 

À lire aussi
Laeticia Hallyday lors des funérailles de Johnny, le 9 décembre 207 à Paris Charlie Hebdo
Laeticia Hallyday représentée en mante religieuse en une de "Charlie Hebdo"
La Une du numéro de "Charlie Hebdo" du 3 janvier
La Une du numéro de "Charlie Hebdo" du 3 janvier Crédit : AFP/Apolline Thomasset

Dans le même texte, Riss évoque des "équipements lourds et coûteux", qui, "tout compris, atteignent entre 1 et 1,5 millions d'euros par an, entièrement à la charge du journal". Le dessinateur s'inquiète pour l'avenir de la rédaction et de ses employés : "Jusqu'à quand Charlie Hebdo pourra-t-il supporter une telle charge financière ? Nul ne le sait", écrit-il dans son édito. "Qu'arrivera-t-il à Charlie Hebdo, le jour où nos réserves seront épuisées, après avoir été dépensées pour la protection des locaux du journal ?" 

Que se passera-t-il demain si nous n'avons plus ces moyens de riches ?

Fabrice Nicolino
Partager la citation

Dans un autre texte de ce numéro, le journaliste Fabrice Nicolino évoque des moments encore plus personnels, revenant sur son quotidien et celui de ses collègues, placés sous haute protection. "Je ne vais jamais à aucun événement public avec mon épouse, pour que son visage ne soit jamais associé au mien", témoigne un employé de la rédaction. 

Expliquant ne pas mener une vie normale, Fabrice Nicolino demande à Emmanuel Macron de repenser la sécurité du journal et de ses employés : "Est-il juste que la République française ne garantisse pas réellement le droit de Charlie à réunir son équipe, à réaliser son travail hebdomadaire sous la protection efficace de policiers de la République ?", s'interroge-t-il.

À l'instar de Riss, Fabrice Nicolino s'inquiète pour son avenir, celui de ses collaborateurs et celui de la rédaction : "Dîtes, que se serait-il passé si notre Charlie n'avait pas eu assez d'argent pour payer ses propres policiers ? Et que se passera-t-il demain si nous n'avons plus ces moyens de riches ?". La rédaction estime qu'un exemplaire vendu sur deux finance la sécurité du bâtiment et des journalistes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charlie Hebdo Attentats en France Sécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791666979
3 ans après l'attentat, "Charlie Hebdo" s'interroge sur son avenir
3 ans après l'attentat, "Charlie Hebdo" s'interroge sur son avenir
Depuis l'attentat de janvier 2015, "Charlie Hebdo" et ses employés sont placés sous haute sécurité. Une situation qui coûte cher au journal.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/3-ans-apres-l-attentat-charlie-hebdo-s-interroge-sur-son-avenir-7791666979
2018-01-03 04:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WmHUKLvsx-qYOmYKI2BYVg/330v220-2/online/image/2018/0103/7791667012_la-une-du-numero-de-charlie-hebdo-du-3-janvier.jpg