1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Un oiseau réapparaît 136.000 ans après son extinction
1 min de lecture

Un oiseau réapparaît 136.000 ans après son extinction

Le râle de cuvier a disparu il y a 136.000 ans. Selon les scientifiques, il est réapparu et a évolué, un phénomène extrêmement rare.

Un oiseau (illustration)
Un oiseau (illustration)
Crédit : AFP PHOTO / ANP LEX VAN LIESHOUT
Cassandre Jeannin

Un phénomène naturel extrêmement rare a été observé par les scientifiques. Une espèce  disparue il y a 136.000 ans est réapparue. Il s'agit du râle de cuvier, un oiseau de la taille d'un poulet, au plumage couleur noisette. Ne migrant pas car incapable de voler, si son habitat disparaît, il disparaît avec obligatoirement. 

Il y a 136.000 ans, les îles d'Aldabra, un atoll des Seychelles situé dans l'océan indien, ont été englouties par les eaux. Le râle cuvier, ne sachant pas voler, n'a pu s'échapper et s'est éteint en même temps que son territoire. Des milliers d'années plus tard, le niveau de la mer a baissé, faisant resurgir les îles des profondeurs. 

Comment le râle de cuvier est-il réapparu ? Pour répondre à la question, les scientifiques ont analysé des fossiles de l'animal datant d'avant et après l'inondation. Ils se sont aperçus qu'un ancêtre de l'oiseau avait migré sur les îles d'Adlabra à deux reprises avant de perdre sa capacité à voler à deux reprises également. "Ces fossiles sont la preuve irréfutable qu'un ancêtre de la famille des rallidés, probablement venant de Madagascar, a colonisé à deux reprises l'atoll. Et il a perdu sa capacité à voler par deux fois fois", explique le docteur Julian Hume, paléontologue, au site d'information Maxi Sciences.

Un phénomène appelé "évolution répétitive"

Si cet oiseau a pu réapparaître des milliers d'années après sa disparition, c'est grâce à l'évolution itérative ou répétitive. Ce phénomène est très rare. Il est possible uniquement si l'espèce en question n'a "aucun prédateur terrestre" ou d'animal "en compétition" avec elle, explique le professeur David Martill, de l'Université de Portsmouth. C'est la première fois qu'un telle évolution a pu être observée de manière irréfutable chez l'oiseau. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.