1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Un homonyme escroc lui a "pourri la vie"
1 min de lecture

Un homonyme escroc lui a "pourri la vie"

Entre les contrôles routiers armés et les coups de fil intempestifs, Alain Garni a eu la vie dure à cause d'un homonyme qui a fini derrière les barreaux.

Les deux hommes, originaires de Metz, ont le même nom mais pas la même vie
Les deux hommes, originaires de Metz, ont le même nom mais pas la même vie
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'un est artisan, l'autre a été arrêté à Madagascar puis extradé vers la France. Alain Garni connaît toute sorte de mésaventures à cause d'un escroc qui "lui pourrit la vie". Il raconte. Un jour lors d'un banal contrôle routier, un policier, "la main déjà sur le pétard", lui annonce qu'il y a un mandat d'arrêt contre lui : le quinquagénaire évite de finir au poste grâce à sa date de naissance, heureusement non identique à celle de son gênant homonyme, âgé d'une vingtaine d'années.

Des gendarmes ont aussi débarqué chez lui un jour, en pensant trouver "l'autre". Ou bien dans une station-service, la caissière ne veut pas accepter son chèque, pensant avoir affaire à l'arnaqueur : "Il avait la même banque que moi en plus !" s'énerve Alain Garni. 

Des victimes d'escroquerie appelaient chez lui

Son homonyme étant également originaire de Metz, certaines de ses victimes - ayant payé des objets qu'elles n'avaient jamais reçus - appelaient chez l'artisan pour réclamer leur dû : "À un moment j'avais 5 à 6 appels par jour, il y avait des gens qui étaient virulents", se souvient Alain Garni. 
Son encombrant homonyme, finalement arrêté à Madagascar puis extradé vers la France, a été condamné à un an de prison ferme fin juin à Metz. Mais entre les mois déjà purgés dans l'attente du jugement et une éventuelle remise de peine, l'artisan craint sa libération rapide : "Et il recommencera, ça c'est sûr." 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/