1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Pourquoi Jean-Luc Godard s'est payé la tête de Brigitte Bardot sur le tournage du "Mépris"
2 min de lecture

Pourquoi Jean-Luc Godard s'est payé la tête de Brigitte Bardot sur le tournage du "Mépris"

PODCAST - Dans une minute, vous saurez pourquoi le père de la Nouvelle Vague s'est payé la tête de Brigitte Bardot sur le tournage du "Mépris".

Jean-Luc Godard en 2018
Jean-Luc Godard en 2018
Crédit : AFP
LES ? DE L'INFO - Pourquoi Godard s'est payé la tête de Bardot dans "Le Mépris" ?
00:02:24
Florian Gazan

Jean-Luc Godard, père de la Nouvelle Vague, s'est éteint le mardi 13 septembre à l'âge de 91 ans. Plusieurs anecdotes savoureuses existent sur le cinéaste franco-suisse. Voici comment le réalisateur s'est payé la tête de Brigitte Bardot sur le tournage du Mépris.

On est en 1963, un producteur américain décide de confier à Jean-Luc Godard l’adaptation du roman d’Alberto Moravia. À l’origine, Godard veut Frank Sinatra et Kim Novak. Frankie refuse, il aura à la place Michel Piccoli, Brigitte Bardot et ses fesses…

Scène culte de l’histoire du cinéma. D'ailleurs cette scène a été rajoutée après le tournage, elle n’était pas dans la première version du film. Jean-Luc Godard n’avait pas envie de la filmer nue. Pas par pudeur, juste parce que, et ça va vous sembler fou, il ne la trouvait pas belle ! Faut dire, il était plus porté sur les brunes, à l’époque il est avec Anna Karina…

Et Godard marcha sur les mains

Sauf que le producteur, furieux, lui dit texto "au prix que j’ai payé, je veux voir le cul de Bardot". La classe américaine. Et donc Godard s’est exécuté sous la pression financière. Faut dire que Bardot avait touché 2 millions et demi de francs de l’époque, soit la moitié du budget total du film !

À écouter aussi

Donc va pour le fessier de Brigitte, ce qui vaudra au film d’être interdit aux moins de 18 ans jusqu’en 1975 ! Et avec l'actrice, ça s’est mieux passé qu’avec le producteur ? Pas vraiment. Énorme star depuis Et Dieu créa la femme, Bardot a ses exigences.

À l’époque, la comédienne arbore une sublime choucroute. Godard veut en retirer 15 centimètres. Bardot refuse catégoriquement. Godard propose alors un deal : Si je marche sur les mains, est-ce qu’à chaque mètre que je fais, vous acceptez de couper un centimètre ?

En voyant Godard, chétif avec ses lunettes, elle se dit qu’elle prend aucun risque. Sauf que là que se passe-t’il ? Le Jean-Luc, il se met sur les mains et là il commence à avancer tranquillou. 1 mètre, 2 mètres et au final 15 mètres. Et il aurait pu continuer comme ça longtemps. Elle aurait fini par tourner avec le crâne rasé.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Ah Ouais ? Du lundi au vendredi, Florian Gazan répond en une minute chrono à toutes les questions essentielles, existentielles, parfois complètement absurdes, qui vous traversent la tête. Des connaissances bien utiles ou totalement inutiles pour briller en société, des anecdotes absolument incroyables à partager, des histoires étonnantes à raconter. Et chaque fois, vous vous direz "Ah ouais ?". Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire