1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Nice : le trafic aérien perturbé après un accident de yacht
1 min de lecture

Nice : le trafic aérien perturbé après un accident de yacht

Un yacht s'est échoué sur les rochers de la piste de l'aéroport de Nice entraînant la fermeture d'une piste ce samedi.

L'aéroport de Nice avec en arrière-plan Marina Baie des Anges (archives).
L'aéroport de Nice avec en arrière-plan Marina Baie des Anges (archives).
Crédit : VALERY HACHE / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Les passagers de l'aéroport de Nice n'ont pas dû en revenir. À cause d'un yacht de onze mètres de long échoué dans la nuit de vendredi à samedi sur les rochers de la digue de l'aéroport, la piste sud a dû être fermée ce samedi 30 mai toute la journée.

Si dans le courant de la journée, aucune perturbation n'a été signalée, les atterrissages et les décollages ayant pu avoir lieu sur la piste nord, ce samedi soir, entre 21h et 22h aucun avion ne pourra atterrir à Nice en raison de l'installation d'une grue qui va enlever le bateau échoué, victime d'une voie d'eau. La présence de cette grue de levage empêche en effet les atterrissages par guidage radar, procédure utilisée quand le temps est nuageux, ce qui est le cas aujourd'hui sur la Côte d'Azur. Trois vols, dont l'atterrissage est prévu dans ce créneau, devront donc être retardés.

Une erreur de navigation

Les causes de cet accident, qui n'est pas exceptionnel selon le lieutenant-colonel Yves-Marie Borde, commandant de la compagnie de Nice-Aéroport de la gendarmerie des transports aériens (GTA), seraient vraisemblablement dues à une erreur de navigation. Les cinq plaisanciers, originaires de la région, ont été secourus ce matin vers 5h30 par les pompiers de l'aéroport. L'un d'entre eux, souffrant de contusions et d'une blessure au visage, a été conduit à l'hôpital, pendant que les quatre autres étaient entendus

Les gendarmes, en charge de l'enquête, ont notamment fait appel à un chien renifleur d'explosifs pour inspecter le bateau. "Ce navire se situait dans une zone interdite de navigation, a précisé le militaire. Dans la mesure où il avait pénétré la zone de sûreté à accès réglementé, cette mesure d'inspection était nécessaire".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/