1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. New York : la radioactivité plus élevée à Central Park que dans les Îles Marshall
1 min de lecture

New York : la radioactivité plus élevée à Central Park que dans les Îles Marshall

C'est le résultat d'une étude des chercheurs de l'Université de Columbia, qui se sont rendus en Océanie.

L'entrée de Central Park à New York
L'entrée de Central Park à New York
Crédit : SIPA
New York : la radioactivité plus élevée à Central Park que dans les Îles Marshall
01:45
New York : la radioactivité plus élevée à Central Park que dans les Îles Marshall
01:48
Cyprien Cini & Loïc Farge

Le paysage des Îles Marshall est paradisiaque. Mais les plages restent désertes. Plus personne n'y vit depuis soixante ans. C'est là, au beau milieu du Pacifique, que les États-Unis réalisaient leurs essais nucléaires. Le lieu a donc été décrété inhabitable. Sauf que des chercheurs de l'Université de Columbia s'y sont rendus récemment. Ils ont publié une étude révélant que le taux de radioactivité de cinq des six îles de l'archipel étaient aujourd'hui inférieur à celui de Central Park, à New York.

Les sites d'essais nucléaires américains sont désormais moins radioactifs que le grand parc situé en plein cœur de Manhattan, où les habitants de "Big Apple" aiment pique-niquer et faire leur jogging. Cela ne signifie pas pour autant que Central Park est devenu un lieu hautement radioactif et dangereux. Au contraire, cela signifie que dans les Îles Marshall la nature a repris ses droits. La radioactivité a fini par se dissiper dans l'air. À tel point que, comme l'explique le site Mashable, les populations pourraient bientôt y reprendre leurs quartiers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/