1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Namibie : un Américain abat un rhinocéros noir pour 350.000 dollars
2 min de lecture

Namibie : un Américain abat un rhinocéros noir pour 350.000 dollars

Ce Texan avait remporté l'an dernier ce permis de chasse très controversé et mis aux enchères par la Namibie. Il assure que la conséquente somme d'argent sera versée pour la protection de l'espèce menacée.

Deux rhinocéros noirs (Image d'illustration)
Deux rhinocéros noirs (Image d'illustration)
Crédit : BIJU BORO / AFP
Cécile De Sèze & AFP

Le début de cette histoire avait suscité de nombreuses indignations l'an dernier. Un chasseur américain du Texas avait obtenu le permis de chasser un rhinocéros noir, délivré par la Namibie, pour une modique somme de 350.000 dollars, soit 315.000 euros. Corey Knowlton, l'heureux gagnant, a pu tuer l'animal lundi 18 mai. Ce dernier appartient pourtant à une espèce menacée d'extinction. L'homme de 36 ans affirme toutefois que cette somme, pour le moins importante, versée aux autorités namibiennes sera utilisée pour la protection de l'espèce. 

La traque aura duré trois jours, en compagnie de guides du gouvernement namibien qui devaient s'assurer que l'animal abattu était bien le bon. Il était aussi accompagné d'une équipe de télévision de la chaîne américaine CNN, qui a filmé la chasse. 

"Le monde entier a entendu parler de ma chasse et je pense qu'il est très important que les gens sachent que ça s'est bien passé, de la façon la plus scientifique possible", a tenté de rassurer le chasseur américain. Depuis le début, j'ai toujours pensé que c'était quelque chose de bénéfique pour le rhinocéros noir. Faire cette chasse, avec la masse de critiques d'un côté et la masse de félicitations, de l'autre... Je ne crois pas qu'on aurait pu faire plus pour faire parler du rhinocéros noir". Corey Knowlton assure souhaiter "que le rhinocéros noir soit le plus abondant possible" et "croit en la survie de cette espèce".

Depuis 2012, la Namibie a vendu des licences de chasse pour cinq rhinocéros, assurant que l'argent est utilisé pour financer des projets de protection de la  nature et de lutte contre le braconnage. Les rhinocéros assignés aux chasseurs sont choisis parmi les animaux trop vieux pour se reproduire, affirment les autorités. Selon l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), il restait 850.000 rhinocéros noirs en Afrique au début du XXe siècle. Leur nombre était tombé à 2.400 en 1995, avant que des efforts de sauvegarde n'augmentent le nombre des survivants à environ 5.000

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/