1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. La princesse Diana, des bananes et des pulls écossais : les échanges téléphoniques entre Bill Clinton et Tony Blair ont été rendus publics
2 min de lecture

La princesse Diana, des bananes et des pulls écossais : les échanges téléphoniques entre Bill Clinton et Tony Blair ont été rendus publics

La bibliothèque présidentielle de Bill Clinton a dévoilé les transcriptions de ses conversations téléphoniques avec Tony Blair lorsqu'ils étaient au pouvoir.

Tony Blair et Bill Clinton le 3 mai 1997
Tony Blair et Bill Clinton le 3 mai 1997
Crédit : LUKE FRAZZA / AFP
Nicolas Ledain & AFP

Une partie de ces échanges enregistrés entre 1997 et 2000 reste classée défense mais les transcriptions disponibles montrent que Bill Clinton et Tony Blair entretenaient une relation amicale. 500 pages entrecoupées de passages censurés pour des raisons de sécurité dans lesquelles le président et le premier ministre s'appellent par leurs prénoms, se parlent sur un ton familier et prennent régulièrement des nouvelles de leurs familles respectives.

Mais les deux hommes ne faisaient pas que parler de leurs vies, ils discutaient aussi d'enjeux politiques et diplomatiques. Si l'on ne découvre rien de compromettant dans ces retranscriptions, il est tout de même intéressant de lire leurs échanges d'idées sur les dossiers chauds de l'époque : Irlande du Nord, Kosovo, Proche-Orient ou encore la construction européenne. 

Parfois les conversations se font moins professionnelles et dévient sur des sujets d'actualité comme ce 1er septembre 1997, jour de la mort de la princesse Diana. Bill Clinton et Tony Blair, visiblement très touchés par la disparition de la princesse de Galles se livrent alors à un échange touchant où ils s'inquiètent du sort de ses fils, William et Harry. Le premier ministre britannique tient alors ces paroles visionnaires : "Elle était vraiment comme un roc sur lequel ils pouvaient s'appuyer, elle les connectait au monde extérieur. L'aîné, William, lui ressemble beaucoup à ce niveau-là, il a les pieds sur terre".

Leurs échanges révèlent aussi des moments plus heureux où les deux hommes se laissent aller à quelques plaisanteries. Ils se moquent par exemple des bananes, éléments décoratifs choisis par leurs conseillers. Ils rigolent aussi de la passion de Clinton pour les pulls en cachemire écossais, surtout lorsqu'il joue au golf, ce qui pourrait "déplaire aux Irlandais". Les deux dirigeants ont joué un rôle crucial pour la mise sur pied de l'accord mettant un terme au conflit en Irlande du Nord. "Quand j'en aurai terminé ici, je veux être fait citoyen honoraire du Royaume-Uni et avoir un siège en Ecosse près d'un bon parcours de golf", confiait alors le président américain à son interlocuteur. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/