1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Dunkerque : il lègue près de 2 millions d'euros à la ville en imposant deux conditions
2 min de lecture

Dunkerque : il lègue près de 2 millions d'euros à la ville en imposant deux conditions

Marcel Delhaye, décédé le 8 mars 2017, a légué à la ville de Dunkerque quelque 1,79 millions d'euros, pour la construction d'une maison de retraite et une plaque "reproduisant son visage".

Dunkerque, vue du beffroi. (illustration)
Dunkerque, vue du beffroi. (illustration)
Crédit : SIPA
Lucie Valais

Dans son testament, Marcel Delhaye a fait un joli cadeau à la ville de Dunkerque. Décédé le 8 mars 2017, cet habitant de Malo-les-Bains a légué 1,79 million d'euros à la sous-préfecture du Nord, rapporte France 3 Hauts-de-France, qui relaie les informations du Phare Dunkerquois. Un don généreux, que Marcel Delhaye voulait destiner à une cause : la construction d'une maison de retraite

Si la somme de 1,79 million d'euros est conséquente, elle n'est pour autant pas suffisante à la réalisation d'un tel projet - qui pourrait coûter aux alentours de 10 millions d'euros, explique France 3. Marcel Delhaye prévoyait que la ville ajouterait la somme manquante. 

"On accepte bien volontiers le leg", a confié Pascal Lequien, adjoint au maire chargé des finances, de la gestion immobilières et des assurances, qui précise que cette somme est "insuffisante pour une maison de retraite", dont "le prix varie beaucoup en fonction de la taille, du standing ou des équipements".

Le donateur souhaite une plaque "reproduisant son visage"

"C'est complètement imprévu et assez inédit. C'est rare !", se réjouit toutefois l'élu interrogé par la télévision locale et qui évoque un homme qui "n'était pas quelqu'un de notoirement connu" dans la ville, et n'ayant pas d'héritier ou de famille connue. La donation a été "étudiée par le service juridique de la mairie", et "les notaires ont aussi vérifié s'il n'avait pas d'héritier". Et de conclure : "On l'a mis en réserve, il est hors de question de le dépenser pour autre chose".

À lire aussi

Une chose est sûre, Marcel Delhaye doit désormais s'être fait un nom à Dunkerque. Dans son testament, rédigé en 2009, le généreux donateur détaille les origines de sa petite fortune : la vente d'une maison rue Charles-Lauwick à Malo-les-Bains, d'une valeur de 89.000 euros, mais surtout ses six assurances-vie.

Enfin, dans son testament, Marcel Delhaye souhaite qu'on "mette dans le cimetière de Malo-les-Bains une plaque reproduisant son visage". Et à l'élu d'assurer : "On va aussi respecter ça, tout en s'assurant que ça ne soit pas trop tape à l’œil". Quoi qu'il en soit, "telles sont mes dernières volontés", est-il écrit noir sur blanc dans le testament de Marcel Delhaye.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.