1. Accueil
  2. Culture
  3. Culture générale
  4. Ce que l'on sait des mystérieux monolithes installés à travers le monde
2 min de lecture

Ce que l'on sait des mystérieux monolithes installés à travers le monde

ÉCLAIRAGE - D'étranges monolithes, pour la plupart aux origines inconnues, fleurissent un peu partout dans le monde.

Un monolithe argenté a été découvert à Riemst, en Belgique, le jeudi 10 décembre 2020.
Un monolithe argenté a été découvert à Riemst, en Belgique, le jeudi 10 décembre 2020.
Crédit : BRUNO FAHY / Belga / AFP
Maeliss Innocenti & AFP

États-Unis, Angleterre, Roumanie, Belgique, Pays-Bas et maintenant la France… De mystérieux monolithes de métal, apparaissent un peu partout à travers le monde depuis plusieurs semaines, éveillant la curiosité des promeneurs, dont certains croient dur comme fer à une intervention extraterrestre. Et il faut dire que l'étrange structure ressemble vraiment aux monolithes extraterrestres présents dans le film de science-fiction de Stanley Kubrick, 2001, L'Odyssée de l'espace.

Le grand mystère a commencé dans le désert de l'Utah aux États-Unis où un premier monolithe a été découvert fin novembre alors que des scientifiques survolaient le secteur pour recenser les mouflons canadiens. Sur le forum Reddit, un certain Tim Slane assure que ce monolithe précisément aurait été implanté là entre août 2015 et octobre 2016. Il a analysé des images satellites pour parvenir à ce résultat.

Un collectif appelé The Most Famous Artist et basé au Nouveau Mexique a revendiqué la paternité du monolithe américain… qui a disparu quelques jours plus tard.

L'origine humaine du phénomène ne fait aucun doute. Mais si celui de l'Utah a un auteur présumé, ceux trouvés en Angleterre, en Roumanie ou même en France (dans les Deux-Sèvres et à Toulouse) n'ont pas d'artiste attitré.

Un monolithe argenté retrouvé à Toulouse

À lire aussi

Pour accentuer encore le côté mystérieux, en plus de disparaître en quelques jours ou en quelques heures, certains monolithes étaient gravés d'une inscription. Sur la colline du Pech-David, à Toulouse, on pouvait lire ceci : 12 - 13 / 06 43°34’22.7″N 1°22’46.3″E., selon France Bleu Occitanie.

Les photos de ces grandes structures (trois mètres de haut tout de même) argentées font le buzz sur les réseaux sociaux et font l'objet d'enquêtes de fanatiques qui veulent à tout prix remonter chaque piste. Beaucoup d'internautes imaginent que ces monolithes sont l'œuvre d'un seul et même artiste, un peu à la manière de Banksy, qui voudrait faire passer un message. Reste à savoir maintenant quel message…

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/