3 min de lecture Cinéma

Vincent Cassel et François Cluzet réunis dans "Un moment d'égarement"

REPLAY - Les acteurs Vincent Cassel et François Cluzet racontent le tournage d'"Un moment d'égarement" de Jean-François Richet, mercredi au cinéma, et expliquent pourquoi ils tournent peu de comédies.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
"Laissez-vous tenter" du 23 juin 2015 Crédit Image : © Mars Distribution | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Le Club RTL
Défis Club RTL

1977-2015 : près de 40 ans séparent Un moment d'égarement version Claude Berri et celle de Jean-François RichetAntoine (François Cluzet) et Laurent (Vincent Cassel) sont ce qu'on appelle des amis de 30 ans. En délicatesse avec leur vie sentimentale, ils ont décidé de partir ensemble en vacances, en Corse, accompagnés de leurs deux filles, Louna et Marie.

Elles sont en passe de devenir des femmes et l'une d'entre elles, Louna n'est pas insensible au charme quinquagénaire de Laurent, le pote de son père. Un soir de fête arrosée, l'adulte cède. Un moment d'égarement qui va évidemment changer le cours du séjour : Louna est amoureuse, Laurent regrette, Antoine traque le salaud qui a défloré sa fille et Marie, la sienne, a tout compris.

Une comédie de mœurs

Le ton du film est nettement moins sombre, moins grave que celui de 1977. "C'est une comédie de mœurs. Le ton adopté sur cette nouvelle version tire plus sur la comédie, mais le sujet reste le même. On parle d'une relation d'un homme de 45-50 ans avec une mineure, tout de même", explique Vincent Cassel. Lui et François Cluzet reprennent dans le film les rôles tenus il y a 38 ans par Jean-Pierre Marielle et Victor Lanoux. "Nous n'avions pas en tête les autres interprètes. Les musiciens reprennent bien des partitions ! Et puis 40 ans se sont passés, la société a beaucoup évolué", confie François Cluzet.
Le thème le plus important du film, c'est celui de l'amitié trahie, du mensonge que l'on est obligé de faire à l'autre. Ce que vivent Antoine et Laurent, c'est presque comme un amour déçu. "Tout le ressort comique du film tient au fait que mon personnage, Laurent, est dans une situation complètement inavouable", confirme Vincent Cassel.

Deux interprètes peu coutumiers de la comédie

Le duo fonctionne parfaitement à l'écran. En apparence, les deux interprètes ont un tempérament très différent : Vincent Cassel dans l'instinct, François Cluzet plus intériorisé. Ce registre de la comédie leur va très bien. Pourtant, ce ne sont pas des rôles qu'ils ont l'habitude de jouer. "Souvent parce que c'est mal écrit, c'est un peu la fête de la bière, ou c'est gag sur gag. Et quand on est acteur, on privilégie les situations", avoue François Cluzet. "On ne m'a pas proposé beaucoup de comédies. J'attendais d'avoir un projet un peu sexy, qui ait un peu de gueule sur le point formel", précise Vincent Cassel.

Nous avons fait attention à ce que l'humour ne se fasse jamais au détriment des personnages féminins

Vincent Cassel
Partager la citation
À lire aussi
Peter Mayhew, Alec Guinness; Mark Hamill et Harrison Ford sur le tournage de l'épisode IV Cinéma
"Star Wars" : dans quel ordre regarder les trilogies avant la sortie de "Star Wars IX" ?

Les deux comédiens partagent l'affiche avec deux jeunes comédiennes, Lola Le Lann et Alice Isaaz. "Ça s'est très bien passé avec les filles, qui débutaient, confirme Vincent Cassel. Je les ai vite mis à l'aise. Il fallait pas leur laisser le temps de réfléchir. Et nous avons fait attention à ce que l'humour ne se fasse jamais au détriment des personnages féminins, nous avons évité le côté graveleux."

"Pour Lola, qui découvrait ce qu'était un plateau de cinéma, c'était beaucoup à assimiler. Mais notre intérêt, c'est d'avoir des partenaires confiants. Et il fallait qu'on soit crédible dans nos rôles d'amis, de pères", détaille François Cluzet.

C'est important de faire des films dont les gens se rappellent

Vincent Cassel
Partager la citation

Les deux acteurs ont eu des rôles marquants : Cassel avec Mesrine, et Cluzet avec Intouchables. "C'est important de faire des films dont les gens se rappellent. On rentre un peu plus dans la conscience collective des gens", s'enthousiasme Vincent Cassel. Jean-François Richet, le réalisateur, a eu la bonne idée de réunir les deux comédiens devant sa caméra. "Dès que c'est un mec autour de 45 ans, je pense à Vincent Cassel. Je le trouve crédible dans le rôle. François, c'est une super surprise humaine, il est beaucoup dans la concentration. Ce sont des acteurs, des artisans", confesse Jean-François Richet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma François Cluzet Laissez-vous tenter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants