2 min de lecture Netflix

"Sense8" : à qui plaira la série des Wachowski pour Netflix ?

VIDÉO - Les créateurs de "Matrix" et de "Cloud Atlas" reviennent par la porte du petit écran, dans une série qui reprend toutes leurs obsessions : universalisme et tolérance, avec une pincée de fantastique.

>
Sense8 | official trailer (2015) J. Michael Straczynski Tom Tykwer Netflix Crédit Image : Netflix |
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Les Wachowski, après avoir réinventé le cinéma de science-fiction dans Matrix, se lancent dans une nouvelle aventure, cette fois sur le petit écran. Pour le service de vidéo en illimité Netflix, ils ont imaginé l'histoire originale de 8 êtres que tout sépare, dans 8 villes différentes du monde entier, inter-connectés les uns aux autres de manière mystérieuse. Chacun a progressivement accès aux capacités des autres "sensitifs".

Une lente mise en place de l'histoire

Le scénario lorgne du côté de Heroes - pour le côté choral et universel, et de Lost - pour le mystère et le fantastique. Mais le rythme de Sense8 n'a rien à voir avec ces séries. Comme les 8 personnages sont variés - un chauffeur de bus nigérian, une DJ londonienne, une blogueuse transgenre de San Francisco, la série consacre beaucoup de temps à leurs histoires respectives. Amateurs de série à rebondissements, passez votre chemin : la série prend son temps, portée par une bande sonore constituée de morceaux rêveurs et éthérés. Il y a bien ce mystérieux Jonas, incarné par Naveen Andrews (l'interprète de Sayid dans Lost), qui apparaît aux yeux des 8 "sensitifs". Mais le personnage n'intervient qu'épisodiquement dans les premiers épisodes.

Pour comprendre Sense8, c'est vers Cloud Atlasune autre production chorale des réalisateurs, qu'il faut se tourner. Dans ce film, sorti en 2012, un couple se retrouvait dans six histoires situées à des époques différentes. Les segments n'étaient pas forcément reliés entre eux par de grosses ficelles scénaristiques, mais par des clins d’œil et des détails, un concept aussi présent dans Sense8. Ceux qui ont apprécié le long-métrage aimeront fort probablement cette série de Netflix.

L'appel à la tolérance des Wachowski

Cette volonté de vouloir englober le monde à travers les personnages et l'histoire se retrouve dans Sense8. Les réalisateurs ont eu les moyens de leurs ambitions : ils sont réellement allés tourner ces histoires aux quatre coins du monde. Sur le fond, les Wachowski délivrent un message de tolérance et de paix à travers ces 8 histoires. Quitte à parfois, comme le note un quotidien suisse, tomber dans le cliché : l'Indienne danse comme à Bollywood, la Coréenne fait des arts martiaux...

À lire aussi
Quels sont les nouveaux programmes de Netflix pour ce mois de décembre 2019 Séries
Netflix : "The Witcher", "You" (saison 2) ... Le programme de décembre

Le discours de Nomi, l'activiste transgenre de San Francisco, qui explique dans le second épisode pourquoi elle participe à la marche des fiertés, a été remarqué pour sa profondeur et sa sincérité, comme le note USA Today. Cette histoire entre aussi en résonance avec la propre expérience de Lana Wachowski, née Larry. La réalisatrice avait elle-même délivrée un discours poignant sur son changement d'identité à la tribune d'un gala de la Human Rights Campaign. Allergiques des séries à messages, Sense8 ne sera probablement pas votre tasse de thé. Pour les autres, l'intégralité de la cette première saison de 12 épisodes est déjà disponible sur Netflix.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Netflix Télévision Séries
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants