1 min de lecture Cinéma

Richard Berry entre dans la tête du gang des "barbares" dans "Tout, tout de suite"

REPLAY / INVITÉ RTL - L'acteur et réalisateur revient sur l'affaire Ilan Halimi, "symbole de l'évolution de notre société".

Isabelle Choquet Fallait l'inviter Isabelle Choquet
>
Richard Berry entre dans la tête du gang des "barbares" dans "Tout, tout de suite" Crédit Image : Elodie Grégoire | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission

Avec Tout, tout de suite, Richard Berry est passé derrière la caméra pour entrer dans la tête du gang des "barbares", dirigé par Youssouf Fofana. En février 2006, lui et son groupe ont séquestré et torturé Ilan Halimi, un jeune homme de confession juive, pendant 24 jours. 

Avec cette histoire, Richard Berry adapte à l'écran la pensée de Morgan Sportès. "J'ai été intéressé par le livre de Morgan Sportès, Tout, tout de suite, car il a une vision beaucoup plus philosophique, ethnologique des événements et en partant du particulier, il arrive à l'universel." Et dans cette affaire on peut retrouver tous les problèmes de notre société, selon Richard Berry. "Cette lente dégradation qu'on peut entretenir entre nous, entre les différentes cultures, entre les différentes religion... Cette progression de l'antisémitisme qui va aboutir petit à petit à cette radicalisation qui, peut-être, amène quelques-uns de ces jeunes à rejoindre le jihad", explique-t-il en faisant le lien entre Fofana et Amedy Coulibaly.

À la limite du documentaire

Profondément marqué par la pensée de Morgan Sportès, Richard Berry cite l'auteur : "L'antisémitisme, c'est le socialisme des imbéciles". Voilà l'idée qui l'a motivé à se mettre du côté des bourreaux, pour les comprendre, presque comme dans un documentaire. Et en entrant dans leur tête, Richard Berry s'est aperçu de la banalité ahurissante de la bêtise qui les a menés à commettre un geste pareil. "On se rend compte du vide abyssal qui les habite (...) et surtout de l'effet que produit cette mondialisation sur ces gamins-là qui pensent qu'ils peuvent tout avoir tout de suite." Une évolution qui fait que "l'être humain n'a plus de valeur, c'est un objet d'échange", regrette le réalisateur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Richard Berry Gang des barbares
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants