2 min de lecture Cinéma

Mostra de Venise : Luchini, meilleur interprète dans "L'Hermine"

Fabrice Luchini, dans le rôle d'un président de cour d'assises aigri et amoureux dans "L'Hermine" de Christian Vincent, a reçu le prix Volpi de la meilleure interprétation masculine, ce samedi 12 septembre à la Mostra de Venise.

Fabrice Luchini à la Mostra de Venise, lors de la présentation de "L'Hermine", le 6 septembre 2015.
Fabrice Luchini à la Mostra de Venise, lors de la présentation de "L'Hermine", le 6 septembre 2015. Crédit : GIUSEPPE CACACE / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
et AFP

"Je suis bouleversé par le prix que vous m'avez donné, grazie mille, un prix à Venise, c'est la plus belle récompense possible", a affirmé Fabrice Luchini, en tournage en Normandie, dans un message vidéo. Il a également rappelé son attachement à l'Italie, hérité de son père né à Assise.

L'Hermine
, le film du réalisateur français Christian Vincent, a été doublement récompensé samedi 12 septembre, à la Mostra de Venise, par le prix du meilleur interprète, pour Fabrice Luchini, et par celui du scénario. Fabrice Luchini y campe un magistrat bourru et aigri qui va se révéler plus humain qu'il n'y paraît au contact d'une femme aimée autrefois, jurée du procès en assises qu'il préside. Son interprétation avait été unanimement saluée par la critique et le public de la Mostra.

Un procès et une histoire d'amour

Le film évoque une session d'assises à Saint-Omer, dans le nord de la France, présidée par Xavier Racine : ce magistrat "aigri, réac, misanthrope", comme le qualifie l'acteur français de 63 ans. Il se rend alors à cette session en traînant la patte car il a la grippe. Alors que sortent un à un les noms des jurés du procès pour infanticide que Xavier Racine va présider, l'un va retenir son attention : celui d'une femme qu'il a aimée autrefois et n'a jamais oubliée.

À ses côtés pendant toute la durée du procès, cette femme, interprétée par Sidse Babett Knudsen (Borgen, une femme au pouvoir, diffusé sur Arte, en France) va le ramener à la vie et lui apprendre la compassion. La force du film est d'arriver à mêler l'histoire de cet amour (re)naissant à celle du procès, dont tous les rouages sont minutieusement reconstitués. Une réussite que le jury de la 72e édition du festival vénitien, présidé par le Mexicain Alfonso Cuarón, a tenu à saluer en remettant à Christian Vincent, également scénariste, le prix du meilleur scénario. "Je suis très ému d'être primé par mes pairs", a affirmé sur la scène du palais des festivals le réalisateur français.

Luchini félicité par Hollande

Ces distinctions prestigieuses honorent tout le cinéma français

François Hollande
Partager la citation

Le président français, François Hollande, a adressé ses "chaleureuses félicitations" à Fabrice Luchini. Dans un communiqué diffusé par l'Élysée, le chef de l'État a également félicité le réalisateur français Christian Vincent. "Ces distinctions prestigieuses honorent tout le cinéma français et viennent souligner une nouvelle fois la richesse de ses talents, reconnue dans le monde entier", a déclaré le président de la République qui "associe à ses félicitations l'ensemble de l'équipe du film". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Venise Fabrice Luchini
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants