1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Marseille" : pourquoi TF1 diffuse-t-elle les deux premiers épisodes de la série de Netflix ?
3 min de lecture

"Marseille" : pourquoi TF1 diffuse-t-elle les deux premiers épisodes de la série de Netflix ?

"Marseille", la série événement avec Gérard Depardieu, fait l'objet d'une diffusion inédite. En plus des 8 épisodes proposés sur Netflix depuis le 5 mai, TF1 diffuse les deux premiers épisodes en prime time ce jeudi 12 mai.

Gérard Depardieu et Benoit Magimel dans "Marseille"
Gérard Depardieu et Benoit Magimel dans "Marseille"
Crédit : Netflix
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Les téléspectateurs qui souhaiteraient découvrir Marseille ont le choix. La première série française estampillée Netflix est disponible en intégralité sur la plateforme depuis le 5 mai, soit 8 épisodes. Vous n'êtes pas abonnés à ce service, pas grave. Les deux premiers sont également diffusés sur TF1 ce jeudi 12 mai à partir de 20h55. C'est une première mondiale. Jamais le service n'avait fait de partenariat avec une chaîne pour diffuser ses propres séries. La logique peut paraître contradictoire, étant donné que les productions Netflix sont justement destinées à attirer un public lassé de la télévision traditionnelle. Mais les deux maisons y ont trouvé des avantages.

Pour TF1, c'est l'assurance d'avoir une série au casting 5 étoiles en prime time et ce, pour un coût très faible. La chaîne n'a pas dévoilé combien elle avait payé les droits de ces épisodes, quoi qu'il en soit c'est forcément beaucoup moins que si elle avait produit elle même la série. En prime, la première chaîne va empocher l'argent des écrans publicité. Dernier avantage : ce partenariat est supposé montrer que TF1 est "la" chaîne des grandes fictions françaises. "TF1 rappelle son ambition de proposer aux téléspectateurs une offre de fictions événementielle et mène une politique d'investissement ambitieuse dans la création originale française", explique Fabrice Bailly, directeur des programmes, dans un communiqué commun aux deux chaînes.

TF1 offre une vitrine à Netflix

Avec ce partenariat, Netflix s'offre une vitrine en prime time. C'est l'occasion pour la plateforme d'attirer de nouveaux abonnés souhaitant voir les autres épisodes de Marseille. Netflix cherche surtout à attirer le grand public, celui qui regarde TF1, qui connaît encore mal la plateforme. C'est aussi l'occasion de montrer aux Français que l'entreprise investit aussi dans le local. "Nous sommes fiers d'apporter notre soutien à la création française", se félicite Erik Barmack, vice-président des séries originales internationales Netflix. De quoi faire oublier les accusations de non respect des règles françaises qui pesaient sur la plateforme au moment de son implantation.

Le service veut booster son audience. Car si la plateforme ne diffuse pas les chiffres de ses abonnements, on ressent une pointe de déception quand aux performances françaises. L'été 2015, un cabinet d'audit parlait de 750.000 abonnements, au delà de CanalPlay, son concurrent français, mais bien en deçà des 4,5 millions d'utilisateurs évoqués pour le marché britannique.

De bons rapports

À lire aussi

Netflix veut dé-linéariser la télévision - c'est à dire proposer aux utilisateurs ce qu'ils veulent, quand il le veulent - quand TF1 reste une chaîne de télévision classique. Mais malgré leurs ADN fondamentalement différents, les deux opérateurs ne sont pas vraiment concurrents. Sur son segment, Netflix est surtout en compétition avec CanalPlay, quand TF1 est toujours engagé dans la bataille des audiences avec les autres chaînes. La bonne entente entre les deux canaux remonte à l'implantation de Netflix. Bouygues avait été le premier à annoncer qu'il accueillerait le service sur sa BBox.

Ces bons rapports conjugués à ce partenariat de diffusion d'un nouveau genre pourraient d'ailleurs mener à un partenariat de plus grande ampleur, même si Netflix se refuse à tout commentaire sur le sujet. On pourrait tout à fait imaginer que les séries de TF1 soient diffusées sur la plateforme de streaming. La première chaîne pourrait ainsi rattraper son retard par rapport à France 2 qui a placé discrètement quelques fictions (Fais pas ci, fais pas ça, Chefs) sur le service de streaming.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/