1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Loki" (Disney+) : que valent les deux premiers épisodes de la nouvelle série Marvel
4 min de lecture

"Loki" (Disney+) : que valent les deux premiers épisodes de la nouvelle série Marvel

NOUS L'AVONS VU - Le méchant préféré du MCU est de retour pour une intrigue spatio-temporelle riche en sarcasmes. Article garanti sans spoiler.

Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Le dieu du mensonge et de la malice de Marvel va enfin pouvoir briller sur le devant de la scène. Avec Loki, Disney+ et Marvel s'aventurent sur des terres méconnues. Marvel a toujours mis en lumière ses héros, mais n'a jamais placé ses projecteurs sur les méchants. Il faut dire que Loki n'est pas un méchant comme un autre...

Permettez-nous de vous rafraîchir la mémoire si vos visionnages des films Thor et Avengers datent un peu. Loki est le frère de Thor, son frère adoptif pour être exact. Il est le fils biologique de Laufey, le roi des géants des glaces de Jötunheim qui mourut lors d'un combat contre Odin, le roi des dieux d'Asgard. On suit ici l'adaptation des mythes scandinaves à la sauce Marvel. 

Le Marvel Cinematic Universe (MCU) a toujours offert une place de choix à ce dieu incarné par l'acteur britannique Tom Hiddleston. Tout d'abord parce que s'il est l'ennemi de choix de Thor et des Avengers, sa ruse et sa roublardise le rend terriblement attachant. Il est souvent vaincu mais jamais tué par les célèbres héros qui ne peuvent s'y résoudre... Loki est drôle, séducteur et surtout, on doute constamment de son humanité. Un jour, il veut dominer la Terre sans partage et, le lendemain, on comprend qu'il veut simplement être aimé et respecté par sa famille. 

Si Thanos avait une passion pour le génocide qui rendait le pardon impossible, Loki veut simplement le pouvoir. Le sadisme n'est pas vraiment dans son ADN et on peut voir qu'il tient véritablement aux membres de sa famille, en particulier sa mère adoptive. Loki, la série, pourrait donc nous offrir l'arc de rédemption que nous attendions tous, car clairement, tous les fans de Marvel attendent de voir Loki revenir définitivement du côté du Bien avec son frère.

Au cœur du Temps

À lire aussi

La rédaction de RTL a eu accès, comme de nombreux médias, aux deux premiers épisodes de Loki sur Disney+. La série sera disponible à partir du 9 juin et chaque épisode sera dévoilé une fois par semaine à l'instar de WandaVision ou de Falcon et le soldat de l'Hiver. Le dernier épisode sera pour le 14 juillet. Nous n'allons pas ici vous dévoiler ce qu'il se passe dans ces premiers épisodes afin de préserver le plaisir de la découverte. Mais nous pouvons tout de même vous confier nos premières impressions. 

Loki se déroulera en 6 épisodes. Nous retrouvons notre dieu de la malice lorsque celui-ci disparaît dans le dernier Avengers grâce au Tesseract, ce gros cube bleu qui cache la Pierre d'infini de l'Espace. Immédiatement après cette évasion, Loki est intercepté par une curieuse organisation : la TVA (Time Variance Authority ou Autorité des Variations Temporelles).

Cette organisation supervise la préservation de la ligne temporelle sacrée et veut, en gros, éviter que des voyages temporels ici et là ne détruise l'espace-temps. Dans le MCU, nous avons déjà vu une personne très soucieuse de maintenir cette ligne temporelle : l'Ancien (Tilda Swinton), celle qui a tout appris à Doctor Strange. Dans le dernier Avengers, elle confie la Pierre du Temps à Hulk en lui expliquant que nos héros devaient faire très attention à ne pas perturber le Temps sans quoi des conséquences cataclysmiques seraient à prévoir.

Soyez (très) attentifs

Loki va devoir collaborer avec cette autorité suprême pour faire amende honorable. Premier plaisir avec cette série : le MCU continue de s'étendre. Avec la TVA, on en apprend plus sur des créatures et des instances supérieures qui supervisent l'univers. Des dieux au-dessus des dieux comme Loki en somme. Pour vous donner un exemple, les fonctionnaires de base de cette autorité utilisent les Pierres d'infini comme de jolis presse-papiers. Ça vous donne une idée du changement de rapport qui est opéré...

WandaVision s'amusait avec les codes de la télévision et explorait le deuil. Falcon et le Soldat de l'Hiver s'intéressait au racisme aux États-Unis, à la fraternité et à l'après-Steve Rogers. Loki semble placer le pardon et la rédemption au cœur de son intrigue. De ces trois séries Marvel, Loki est la plus drôle et bavarde. Il faut dire que c'est en parlant que Loki est le meilleur. Tom Hiddleston et son nouveau manager de la TVA joué par Owen Wilson se livrent à de merveilleuses joutes verbales.

C'est peut-être aussi la série la moins abordable pour le commun des mortels puisque, même s'il y a une bonne dose d'action et d'effets spéciaux, l'intrigue est plutôt complexe. Les références aux films précédents sont nombreuses (mais pas insurmontables, elles apportent juste du sel) et un scénario entièrement tourné sur le concept de mondes parallèles avec des voyages temporels incessants pourrait embourber les esprits les moins attentifs. 

En presque deux heures, puisque ces deux premiers épisodes dépassent les 50 minutes (générique compris), on passe un excellent moment. Moins conceptuel que le début de WandaVision mais bien plus intrigant que Falcon et le Soldat de l'Hiver, Loki se construit avec d'insupportables cliffhangers à la fin de chaque épisode qui nous font déjà espérer la suite. Les révélations sont déjà nombreuses et très intéressantes pour la suite (ou les suites) de la vie de Loki. Tom Hiddleston est impeccable dans ce rôle qu'il maîtrise mieux que quiconque. Il prend un plaisir fou et nous avec lui. Son jeu tout en sarcasme et en ironie est implacable. Les personnages secondaires (Owen Wilson, Gugu Mbatha-Raw et Winmi Mosaku) sont aussi très convaincants et, en ce début de saison, ils misent sur l'humour et les répliques typiquement marveliennes. Enfin, l'atmosphère bureaucratique très orangée, qui emprunte le style des bureaux américains des années 50 aux années 70, apporte une agréable signature esthétique. 

Bref, nous voulions plus de Loki, nous avons eu plus de Loki et nous voulons encore plus de Loki (et quelque chose nous dit que nous allons être exaucés)... Vivement la suite !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/