3 min de lecture César

César 2018 : Jeanne Balibar, l'intellectuelle du cinéma français

PORTRAIT - Jeanne Balibar a reçu vendredi 2 mars le César de la meilleure actrice pour le film Barbara. Une récompense à une actrice chef de file du cinéma d'auteur.

Jeanne Balibar aux César 2018
Jeanne Balibar aux César 2018 Crédit : Canal Plus
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jeanne Balibar, qui a reçu vendredi le César de la meilleure actrice pour Barbara, est une comédienne singulière, égérie depuis les années 90 d'un certain cinéma d'auteur.
"Une récompense comme celle-ci, c'est toujours en partenariat avec un très grand personnage. Merci Barbara !", a lancé Jeanne Balibar en recevant sa récompense pour ce rôle remarqué dans le vrai-faux biopic de la "dame en noir" réalisé par son ex-compagnon Mathieu Amalric.

C'est la cinquième fois que l'actrice à la voix grave et langoureuse et au phrasé particulier, également comédienne de théâtre et chanteuse, était nommée pour un César depuis 1997.
Elle l'avait auparavant été deux fois dans la catégorie meilleur espoir féminin (Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) et J'ai horreur de l'amour), et deux fois dans celle de la meilleure actrice dans un second rôle (Ça ira mieux demain et Sagan).

Dans Barbara, qui met en scène une actrice possédée par le personnage qu'elle doit incarner, la comédienne de 49 ans étonne à chaque instant par un jeu qui la transforme physiquement en Barbara, jusqu'à maîtriser le débit de parole de la chanteuse, offrant une composition troublante de ressemblance.

À lire aussi
L'acteur Kad Merad a Lille, en février 2015 Cinéma
César 2019 : "On ne peut même pas rêver de ça", lance Kad Merad sur RTL

"J'avais huit ans lorsqu'on m'a offert un premier 45 tours d'elle. Lorsqu'on est actrice, on se construit aussi avec les artistes qu'on a aimé écouter et regarder. J'avais un lien avec elle", a confié Jeanne Balibar, formée au Conservatoire National d'Art Dramatique. Depuis ses débuts dans les années 90, la comédienne à la fois cérébrale et physique, fille du philosophe Étienne Balibar et diplômée de Normale sup, a tourné avec Arnaud Desplechin, Jacques Rivette, Jeanne Labrune ou Olivier Assayas. Tête bien faite dans un corps de mannequin, cette brune longiligne au visage anguleux disait en 1997 qu'"elle aimerait jouer les rigolotes mais que si on lui proposait un vrai rôle de bac+7, elle n'était pas sûre de refuser".

"Trouver des endroits mystérieux"

Jeanne Balibar tourne pour la première fois au cinéma dans La Sentinelle de Desplechin en 1992. Elle est remarquée par le metteur en scène de théâtre Jacques Lassalle, qui lui fait jouer Elvire dans un Dom Juan monté à Avignon en 1993. La Comédie-Française l'engage comme pensionnaire de 1993 à 1997. Après quelques rôles au théâtre - dont la patronne assassinée des Bonnes de Jean Genet en 1995 -, elle tourne à nouveau avec Desplechin en 1996 dans Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle), aux côtés de Mathieu Amalric, avec qui elle aura deux enfants.

Suivront notamment J'ai horreur de l'amour de Laurence Ferreira Barbosa, Mange ta soupe de Mathieu Amalric, Dieu seul me voit de Bruno Podalydès ou Fin août, début septembre d'Olivier Assayas. Jacques Rivette tombe sous son charme magnétique pour Va savoir, en compétition à Cannes en 2001. Raoul Ruiz, Michael Winterbottom ou Anne Fontaine ont également dirigé la comédienne, capable d'être tour à tour envoûtante et déjantée. L'actrice a également exercé ses talents du côté de la chanson. Elle a publié deux albums, Paramour et Slalom Dame, multipliant les collaborations en studio et sur scène, notamment avec Dominique A et Rodolphe Burger.

Elle continue à monter régulièrement sur les planches où elle n'hésite pas à prendre des risques. Ces dernières années, elle a joué notamment sous la direction de Frank Castorf (La Dame aux camélias, 2012, Les Frères Karamazov, 2015) et Stanislas Nordey (Par les villages, 2013). "En fait, j'aime bien me sentir rien du tout : ni chanteuse, ni actrice, ni rien du tout...", avait-elle confié en 2006. "Je ne connais rien à rien, mais j'essaie de trouver des endroits mystérieux où ma sensibilité s'accroche à celle des autres".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
César Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792482893
César 2018 : Jeanne Balibar, l'intellectuelle du cinéma français
César 2018 : Jeanne Balibar, l'intellectuelle du cinéma français
PORTRAIT - Jeanne Balibar a reçu vendredi 2 mars le César de la meilleure actrice pour le film Barbara. Une récompense à une actrice chef de file du cinéma d'auteur.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/jeanne-balibar-egerie-intellectuelle-du-cinema-francais-7792482893
2018-03-03 02:52:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jXhAUzWCp6Rqv0hzI1CDhg/330v220-2/online/image/2018/0303/7792482682_jeanne-balibar-aux-cesar-2018.PNG