2 min de lecture Jean-Paul Belmondo

Jean-Paul Belmondo : "À 12 ans, je me demandais pourquoi mon père était connu"

INVITÉ RTL - L'acteur célèbre les 5 ans du musée Paul-Belmondo, consacré à son père sculpteur, pour qui il a commencé à poser dans son atelier dès l'âge de 5 ans. Il se confie également sur sa santé et sa carrière.

>
ARCHIVES RTL - Jean-Paul Belmondo : "À 12 ans, je me demandais pourquoi mon père était connu" ("Le Choix de Yves Calvi", 10/04/2015) Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date :
Calvi-245x300
Yves Calvi et Martin Cadoret

Jean-Paul Belmondo, à tout juste 82 ans, veut faire découvrir les sculptures de son père. Le musée Paul-Belmondo, à Boulogne-Billancourt, fête ses 5 ans. L'acteur éprouve toujours le besoin de défendre son géniteur. "Parce que la sculpture a toujours besoin d'être défendue, surtout la sculpture qu'il faisait", explique l'acteur. Lui-même conserve un souvenir tendre de ses jeunes années passées à voir son père travailler. "On allait toujours dans son atelier, qui est calme. Après, on allait le voir pour les femmes nues qu'il faisait", s'amuse Bébel. "J'étais impressionné, à 12 ans, on se demandait pourquoi il était connu, qu'est-ce que ça voulait dire, sculpteur."

Mon père était excessivement patient

Jean-Paul Belmondo
Partager la citation

Au musée Paul Belmondo trône un Apollon en bronze magnifique. L'As des As a servi de modèle : il a commencé à poser pour son père dès l'âge de 5 ans. Pour garder la bonne posture, le petit Jean-Paul était récompensé par des bonbons et des sucettes. Pourtant, poser, ce n'est pas facile. "Mais mon père était excessivement patient", explique Jean-Paul Belmondo. "Je restais au milieu des sculptures et je me demandais ce que c'était que tout ça."

Il me disait : si tu es confronté à des bides, il faut se battre, il faut continuer. Et j'ai toujours continué !

Jean-Paul Belmondo
Partager la citation

L'acteur de 82 ans se souvient d'un père artiste à toute heure. "Il dessinait tout le temps, à table il dessinait, je l'ai toujours connu un crayon à la main. Il travaillait énormément", poursuit Bébel, qui a appris avec lui la nécessité du labeur. "Il me disait : si tu es confronté à des bides, il faut se battre, il faut continuer. Et j'ai toujours continué !" Car Jean-Paul Belmondo ne renie pas ses échecs. S'il avoue que À bout de souffle est le long-métrage qu'il a préféré tourné, il aime encore tous ses films - "même les bides", rajoute-t-il en riant.

"Si on me demande, je viendrai"

Affaibli au début des années 2000, Jean-Paul Belmondo a retrouvé la santé. Il se sent "très bien. Un peu hésitant sur la parole, mais très bien !" L'acteur avait annoncé sur RTL au début de l'année la fin de sa carrière au cinéma et au théâtre. Aujourd'hui, il n'est plus aussi définitif. "On dit toujours un acteur ne s'arrête jamais donc je ne m'arrête pas. Si on me demande, je viendrai", sourit-il.

À lire aussi
Jean-Paul Belmondo dans "Flic ou Voyou" de Georges Lautner Netflix
Netflix : "Flic ou Voyou", "Hold-up"... Quels films avec Jean-Paul Belmondo regarder ?

Au spectacle d'Antoine Duléry, Jean-Paul Belmondo a eu le droit à une ovation d'un quart d'heure. "Ça fait chaud au cœur, tous ces gens, de haut en bas, qui applaudissent", confie l'As des as. Il se rend compte de l'affection que lui porte le public. "Je ne m'en apercevait pas quand je jouais, mais maintenant, les gens sont très gentils", explique-t-il. L'acteur, qui mène une vie tranquille, faite de cinéma, de promenades et de visites familiales, est toujours au fait de l'actualité, surtout sportive. Son équipe, c'est le PSG. "Ben oui, forcément. Moi je les vois en finale de Coupe d'Europe."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Paul Belmondo Art Cinéma
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants