3 min de lecture Comédie

"Fleabag" : 4 raisons de regarder le bijou comique de Phoebe Waller-Bridge

NOUS L'AVONS VU - Sacrées aux Emmy Awards 2019 dans la catégorie des séries comiques, ces deux saisons sont des réussites totales.

>
Fleabag - Trailer | Amazon Prime Video Crédit Image : BBC America |
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

Vous allez rire et pleurer. Et vous allez enchaîner les épisodes sans pouvoir vous arrêter. Fleabag (Amazon Prime) vient de remporter les récompenses majeures de la 71e cérémonie des Emmy Awards dans la nuit du 22 au 23 septembre 2019. Vous avez peut-être raté cette petite série anglaise de 12 épisodes et pourtant, il s'agit de l'une des meilleures créations de l'histoire de la télévision. Promis. Voici les quatre grandes raisons pour lesquelles vous devez suivre les aventures de Fleabag (et non pas Mouche, sa pale copie française), la série comique de l'année. 


Phoebe Waller-Bridge. Elle est le cerveau derrière Fleabag. On lui doit le personnage, la réalisation et elle est en plus l'actrice principale de la série. Elle n'aura pas volé ses précieux Emmy Awards. Interprétation fine et élégante, elle brise le quatrième mur comme personne. Peu connue du grand public français, on l'a aperçue dans Broadchurch. Elle est plus souvent aux manettes des scénarios et scripts. On lui doit la première saison de Killing Eve et elle a été embauchée pour ajouter de l'humour dans le prochain James Bond, No Time To Die, à la demande expresse de Daniel Craig. Extrêmement douée sur les planches où elle joue Fleabag, face à la caméra et avec un simple stylo, elle est la nouvelle génération de l'humour anglais et la tempête Waller-Bridge ne fait que commencer.

Un humour dévastateur. Fleabag n'est pas une comédie joyeuse et légère. Très vite, on sent que le scénario cache d'immenses douleurs cachées sous le vernis de l'humour et du sarcasme. L'humour est ici une très efficace armure qui protège autant qu'elle enferme le personnage principal. C'est un mécanisme psychologique bien connu, mais rarement a-t-il été aussi bien porté à l'écran. La série reste drôle avant tout mais elle devrait vous arracher quelques larmes aussi. En ce sens, elle se rapproche d'une série australienne, Please Like Me (Netflix), qui joue sur la même valse des émotions. Conflits, humour, drames, crises, passions... Le cocktail est parfait.

La sœur, la marâtre et le prêtre sexy. Bien entendu, Fleabag ne serait pas une série à succès s'il ne s'agissait que d'un long monologue. Un one-woman show est possible sur scène mais pas vraiment à la télévision. Heureusement pour elle, Phoebe Waller-Bridge a su s'entourer d'un casting absolument brillant avec trois personnages à tomber par terre. Sian Clifford joue Claire, la sœur psycho-rigide de Fleabag. On passe les deux saisons à espérer que ces deux-là se rabibochent malgré les immenses problèmes de communication qui les séparent. Olivia Colman (que l'on verra bientôt en Elizabeth II dans The Crown), joue la nouvelle compagne du père des deux sœurs. Aussi doucereuse que redoutable, elle est le personnage que l'on adore détester. Et Andrew Scott joue le "prêtre sexy". C'est le nom de son personnage et... c'est ce qu'il est. Nous n'en révélerons pas plus, mais la promesse est tenue.

À lire aussi
L'affiche de "Do you, do you St Tropez" Cinéma
Christian Clavier et Benoît Poelvoorde dans les coulisses de "Do you, do you St-Tropez"


Deux saisons et pas une de plus. Vite fait, bien fait. 12 épisodes et hop ! Ce qui pourrait paraître comme une affreuse perspective est en réalité une grande force créative. Phoebe Waller-Bridge a déclaré depuis la fin de la saison 2 qu'elle disait au revoir définitivement au personnage de Fleabag à la télévision. La très belle fin de la saison 2 est une conclusion parfaite pour la comédienne et elle ne voudrait pas rallonger la soupe pour le plaisir de faire plus long. Une sagesse qui échappe à beaucoup de showrunners qui ne savent pas dire adieu correctement à leurs créations. Fleabag a, grâce à cette décision, l'une des meilleures fins de série de l'histoire de la télévision. Bien sûr, on en voudrait plus, mais en y réfléchissant bien, nous savons que c'était une bonne chose de s'arrêter là.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Comédie Séries Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants