2 min de lecture Corruption à la FIFA

FIFA : pourquoi "United Passions", avec Gérard Depardieu, est-il moqué aux États-Unis ?

Le film sponsorisé par la FIFA, avec Gérard Depardieu au casting, est raillé pour le mauvais timing de sa sortie, quelques jours après le scandale qui a éclaboussé l'organisation.

>
UNITED PASSIONS : La Légende du Football Bande Annonce
Martin Cadoret
Martin Cadoret

Il avait été présenté à Cannes, puis était sorti dans l'indifférence générale en France en DVD en juin 2014. United Passions, supposé raconter la genèse de la Fédération internationale de football association (FIFA) fait de nouveau l'actualité. Aux États-Unis, le film est diffusé dans seulement dix salles, malgré son casting prestigieux composé de Gérard Depardieu, Sam Neill et Tim Roth, qui incarne Sepp Blatter, le président démissionnaire de la FIFA.

Le résultat : un flop au box-office, doublé de critiques terriblement négatives. Son manque de crédibilité est également pointé du doigt : le film, financé à 85% par la FIFA, devait redorer le blason d'une organisation soupçonnée de corruption. En plein scandale après l'inculpation de quatorze membres haut placés de l'organisation, le timing de la sortie du long métrage fait tâche. Pour toutes ces raisons, United Nations est moqué sur la toile.

607 dollars de recettes

United Passions, en effet, n'a pas du tout séduit la presse. "Une propagande", "un excrément cinématographique", "une auto-congratulation longue de deux heures" : le journal britannique The Guardian ne mâche pas ses mots. Le long métrage réussit également la prouesse de ne récolter aucune opinion positive sur l'agrégateur de critiques Rotten Tomatoes.

Le public s'est montré indifférent à la sortie du long-métrage qui a récolté uniquement 607 dollars lors de ses deux premiers jours de diffusion, selon The Hollywood Reporter. Ces chiffres n'incluent pas les ventes en vidéo à la demande sur internet. Dans un cinéma de Phoenix, en Arizona, seule une personne a payé une place pour voir le film. En 2014, le long-métrage a réalisé environ 170.000 euros de recettes dans le monde, comme le rapportait The Independant. Des sommes ridicules comparées au budget du film, évalué à 24 millions d'euros.

Un long métrage à la gloire de l'organisation

À lire aussi
jeux vidéo
FIFA 20 : pourquoi la Juventus sera absente du jeu vidéo

85% du budget du film est financé par la Fédération internationale de football. Les spectateurs ne s'étonneront donc pas de ne voir aucune référence aux soupçons de corruption qui pesaient déjà sur la FIFA à l'époque de sa réalisation et de sa sortie. "Je ne veux pas faire un film de propagande, mais on a la FIFA comme coproducteur", confiait Frédéric Auburtin (Envoyés Très Spéciaux), le réalisateur, à France TV Info. Il soutient qu'il y a pourtant "un sous-texte, des allusions".

Le film est sorti aux États-Unis une semaine après l'arrestation de neuf hauts responsables de la FIFA. À l'heure où les révélations à propos de l'organisation continuent, la bande annonce est involontairement humoristique. "Je ne sais pas où est l'argent", déclare Tim Roth, qui incarne Sepp Blatter, le patron démissionnaire de la FIFA. Le Suisse est d'ailleurs présenté comme un héros, mettant fin aux agissements douteux de Joao Havelange, précédent patron de l'organisation.

United Passions se termine sur l'attribution de la Coupe du monde 2010 à l'Afrique du Sud. Mais récemment, plusieurs journaux ont révélé les irrégularités qui ont entaché le scrutin. Jack Warner, ex vice-président de la FIFA, aurait détourné 10 millions de dollars versés par l'Afrique du Sud et monnayé son vote pour les Sud-africains. La compétition aurait dû se tenir au Maroc, selon le Sunday Times.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corruption à la FIFA Cinéma Gérard Depardieu
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants