1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Elden Ring" : nous avons testé le jeu colossal de FromSoftware et George R. R. Martin
5 min de lecture

"Elden Ring" : nous avons testé le jeu colossal de FromSoftware et George R. R. Martin

NOUS Y AVONS JOUÉ - Dans la droite ligne des jeux "Souls", le studio japonais offre un monde de dark fantasy riche et gigantesque dont il est difficile de s'extirper. Verdict.

Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Dès les premières minutes, le sort est lancé. Subtilement mais implacablement, Elden Ring et son monde sombre et fascinant nous agrippe pour ne plus nous lâcher. Ce nouveau jeu vidéo conçu par le studio japonais FromSoftware est l'un des jeux les plus attendus de ces dernières années et nous n'allons pas ici faire durer le suspense : les fans ne seront pas déçus. Le jeu sera disponible le 25 février à minuit sur PS4, PS5, XBox One ou Series X/S et PC. Et pour beaucoup de joueurs qui connaissent bien l'univers de ce studio (avec les jeux Dark Souls ou encore Bloodborne) cette date signe le début de la fin de leur vie sociale.

Elden Ring est un jeu de rôle qui vous permet de créer votre personnage pour parcourir les contrées gigantesques d'un monde brisé. Ce monde est peuplé de guerriers, de mages, de chimères et de morts-vivants. Un monde dont la beauté provoque autant l'émerveillement que l'angoisse. Car quelque chose ne tourne pas rond dans ce monde. Sans en révéler trop (car le plaisir du jeu est avant tout celui de la découverte), vous devez savoir que vous êtes ici un héros que personne n'a vu venir. Un petit guerrier de pacotille qui semble bien peu de chose face aux descendants quasi-divins qui dominent les terres que vous allez arpenter.

Rapidement, différents guides aux allures d'alliés (mais le sont-ils vraiment ?) vont vous expliquer que vous avez de grandes choses à faire dans ce monde. À commencer par vous débarrasser d'une petite collection de demi-dieux qui s'accroche à des reliques d'un pouvoir divin en déclin. L'histoire est sibylline, seuls les joueurs les plus attentifs se plongeront dans la profondeur de ce que les fans appellent le "lore", la mythologie imaginaire d'Elden Ring. Des légendes directement créées par l'écrivain américain G.R.R. Martin, l'homme derrière la saga du Trône de Fer, devenue Game of Thrones à la télé. Traitrises, familles royales dysfonctionnelles... L'auteur apporte son sens de la narration tout en dramaturgie et un beau nom pour attirer le grand public toujours plus friand de "fantasy pour adultes".

Les personnages et la mythologie du jeu restent très mystérieux
Les personnages et la mythologie du jeu restent très mystérieux
Crédit : Fromsoftware

Mais que les fans se rassurent, l'esprit des jeux Souls, 100% pensés par FromSoftware et le créateur Hidetaka Miyazaki, est bien là. Le studio n'a pas changé sa formule et cet Elden Ring est l'évolution très directe et fidèle des précédents jeux du studio. Faut-il connaître les jeux précédents pour apprécier Elden Ring ? Non. Les fans retrouveront des petits clins d'œil mais Elden Ring ressemble plus à un récit fondateur qu'à une suite. Le principe reste le même : passer de territoire en territoire, occire des créatures qui peuvent toutes vous tuer au moindre relâchement et mourir (et mourir encore) face à des boss qui ne pardonnent rien. Après avoir vaincu tous les ennemis lors de votre grand voyage, le destin du monde reposera entre vos mains... Mais Elden Ring est bien plus un voyage que l'attrait de la destination finale. 

"Breath of the Souls"

À écouter aussi

Les précédents jeux Souls étaient de grands labyrinthes. Riches, variés mais le chemin était souvent le même pour tous les joueurs. Avec Elden Ring, FromSoftware s'essaye au monde ouvert à la façon d'un Breath of The Wild pour la franchise Zelda de Nintendo. Et la transition est, là encore, très réussie. Le monde d'Elden Ring est vaste et dense à la fois. Il y a des ennemis partout, des cachettes dans tous les recoins, des secrets sous chaque pierre ou presque. Après avoir découvert le premier plateau où une vielle forêt est battue par les vents et où une forteresse menaçante domine, vous découvrirez une quantité incroyable de régions. Un continent lacustre et une école de magie bien loin de Poudlard. Des plaines rouges dévastées par la guerre, des anciennes cités, des ruines, des mines, des cimetières, des marais, des palais... Et même un deuxième monde souterrain aux allures de nuit étoilée. Le simple fait de se balader avec sa monture (que l'on contrôle avec une simplicité épatante) est déjà un plaisir. 

On voyage libre comme l'air. Si vous êtes bloqués par un boss récalcitrant ou oppressé par une caverne empoisonnée, alors partez ailleurs. Trop d'ennemis ? Contournez-les. Trop faible ? Préférez la discrétion, le combat à cheval en lançant des sorts de loin ou encore de très utiles invocations de spectres amicaux. Le jeu fait tout pour limiter au maximum la frustration des jeux Souls d'antan. Assez vite, vous obtiendrez des fioles pour recouvrer la santé. Les points de sauvegarde sont très nombreux ce qui vous évite bien souvent (sauf dans les donjons) de galérer à refaire encore et encore les mêmes explorations. Ils sont même (grande nouveauté) présents juste avant les boss ! Vous pourrez ainsi vous replonger dans l'action sans hurler de devoir prendre un temps dingue à refaire une randonnée avant de vous refaire tuer en 15 secondes par un grand méchant trop énervé. 

Autre mécanique qui est là pour vous aider à aller toujours plus loin (et éviter de revenir sur vos pas, faute de soin) : les groupes d'ennemis. Venir à bout d'un petit groupe vous permettra de gagner des doses de fioles de soin ou de mana... vous incitant ainsi à continuer votre périple. Le jeu n'est pas pour autant plus facile. Elden Ring est toujours intransigeant avec les joueurs bourrins et ceux qui sont tête en l'air. Le challenge est là, mais il reste juste. Et surtout, les joueurs ont l'opportunité de passer à autre chose sans être bloqué. Le studio évite ainsi les abandons de nombreux joueurs qui ont préféré finir Dark Souls ou Sekiro sur YouTube ou Twitch en regardant d'autres joueurs plus doués qu'eux... 

Les plus téméraires seront récompensés
Les plus téméraires seront récompensés
Crédit : FromSoftware

Le plaisir de se perdre

Après des dizaines et des dizaines d'heures de jeu, nous sommes encore loin d'avoir fait le tour d'Elden Ring, d'avoir parlé à tous les personnages cachés, d'avoir trouvé tous les secrets, tous les objets, tous les donjons... Le jeu va aussi offrir des possibilités de coopération (ou d'affrontement) en ligne : petits messages, alliés de circonstances, invasions sont toujours au programme. de quoi augmenter encore un peu la durée de vie déjà impressionnante (mais pas artificielle) d'Elden Ring. Les amateurs d'artisanat et de collections se feront plaisir à "crafter" de nombreux objets. Un système simple et efficace et qui récompense une fois encore les aventuriers curieux. Les explorateurs auront grand plaire à marcher sur les parois les plus audacieuses et à sauter de plateformes en plateformes (car oui, on peut enfin sauter en toute liberté et même double sauter grâce à notre monture chèvre-cheval magique)...

La richesse du jeu est telle que nous savons déjà qu'il vivra longtemps dans les mains des joueurs. Pas seulement parce que le monde est grand et qu'on aime s'y perdre. Les combats, les paysages, la musique toujours épiques (notamment pendant les combats) et la rejouabilité (en changeant de classe par exemple) sont les ingrédients principaux. Mais Elden Ring ne manquera pas de provoquer la naissance de moult contenus accessoires sur Internet où la communauté des joueurs aime se retrouver. Les "Let's play" vont se multiplier. Les guides, les concours de rapidité pour finir le jeu, les défis qui consistent à finir le jeu avec l'arme la plus faible ou sans jamais ne se prendre un seul coup. Les vidéos qui expliquent le "lore" aussi. Les jeux Souls sont devenus un phénomène qui s'étend bien au-delà des consoles. Et FromSoftware pourrait bien faire apparaître très facilement de nouvelles îles et continents pour de futurs DLC (des suites que l'on pourra télécharger dans plusieurs mois) et continuer à maintenir leur emprise sur nos cœurs, nos doigts et nos esprits.

Votre monture deviendra votre meilleure amie
Votre monture deviendra votre meilleure amie
Crédit : Fromsoftware
La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/