1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Dirty Lines" (Netflix) : que vaut la série sur l’histoire vraie de la création du téléphone rose ?
1 min de lecture

"Dirty Lines" (Netflix) : que vaut la série sur l’histoire vraie de la création du téléphone rose ?

La nouvelle série Netflix raconte comment deux frères hollandais ont lancé dans leur pays ces fameuses lignes érotiques.

 Joy Delima et Julia Akkermans dans "Dirty Lines"
Joy Delima et Julia Akkermans dans "Dirty Lines"
Crédit : Netflix
"Dirty Lines", une série Netflix qui raconte la naissance du téléphone rose dans les années 80
00:14:06
"Dirty Lines", une série Netflix qui raconte la naissance du téléphone rose dans les années 80
00:14:06
Florian Gazan - édité par Aymeric Parthonnaud

C’est la nouvelle série qui buzze en ce moment sur Netflix : Dirty Lines (L’Appel du désir), la série sur l’histoire vraie de la création du téléphone rose dans les années 80. Cette série hollandaise qui appelle un chat un chat propose un ton très drôle et très cash. Et du cash, ils en ont gagné un paquet les inventeurs (ou plutôt les importateurs) de ces lignes érotiques. Car ces deux frères bataves, les Skene, leur vrai nom (dans la série, ils s’appellent Franck et Ramon Stigte) ont pompé l’idée aux États-Unis où on pratiquait le téléphone rose déjà depuis 1937.

Forcément avec le téléphone rose, des hommes qui deviennent millionnaires en exploitant des femmes. De quoi déclencher une alerte au sexisme ? Dirty Lines évite cet écueil, car le vrai héros de la série, c’est une héroïne : Marly, une étudiante en psychologie paradoxalement plutôt coincée. Au début, elle est très mauvaise actrice, quelque part entre Jo-Wilfried Tsonga pour un pub Kinder et Valérie Pécresse en meeting. Et pourtant, c’est elle qui va devenir une des chevilles ouvrières de la compagnie des deux frères et participer grandement à l’explosion de ces lignes téléphoniques surtaxées. Et à leur richesse.

Tout ça se passe sur fond de libération sexuelle mais aussi de house music qui débarque en Europe et d’ecstasy aussi…C’est un des charmes de Dirty Lines, la reconstitution de ce milieu des années 80.

En France, c’est plus le minitel rose qui a fait fureur. C'est grâce à lui que Xavier Niel a fait fortune. En 1987, il avait déjà tout compris le PDG de Free quand, à Créteil, il s’était mis à bricoler des sites Minitel de fesses sur son ordi. Et qu’il allait sur les 3615 de sexe de ses concurrents sous un pseudo pour aller débaucher leurs clients et les ramener sur son site à lui. 35 ans plus tard, il est à la tête d’une fortune personnelle estimée entre 7 et 8 milliards d’euros. Ça s'est moins bien fini pour les deux frères hollandais...

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.