1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. Charlotte de Turckheim affronte une grossophobie nouvelle dans "Mince alors 2"
2 min de lecture

Charlotte de Turckheim affronte une grossophobie nouvelle dans "Mince alors 2"

La comédienne et réalisatrice a présenté cette suite au Festival du Film Francophone d'Angoulême. Une comédie qui regarde en face une question sociale qui a évolué en l'espace de 10 ans.

Charlotte de Turckheim dans "Mince alors !"
Charlotte de Turckheim dans "Mince alors !"
Crédit : UGC
Charlotte de Turckheim est venue présenter son film "Mince alors 2" au Festival du film francophone d'Angoulême. Elle est l'invitée en direct de notre envoyé spécial Stéphane Boudsocq.
25:53
Charlotte de Turckheim est venue présenter son film "Mince alors 2" au Festival du film francophone d'Angoulême. Elle est l'invitée en direct de notre envoyé spécial Stéphane Boudsocq.
25:53
Stéphane Boudsocq & Aymeric Parthonnaud

Sa famille a été anoblie en 1782 par le Saint Empire Germanique ! C'est Charlotte de Turckheim qui est l'invitée de Laissez-Vous Tenter ce 26 août 2021. Elle a présenté au Festival Francophone du Film d'Angoulême, la veille, son cinquième film de réalisatrice :  Mince alors 2, en salles le 22 décembre prochain. Il s'agit, comme son nom le laisse deviner, de la suite de Mince alors, sorti en 2012… Il a fallu attendre presque une décennie entre les deux "parce que je suis un peu fainéante, plaisante la réalisatrice. Je fais aussi beaucoup de choses donc ça m'a pris du temps. Et puis le premier volet passe sans cesse à la télévision, 10 fois par an et c'est un carton à chaque fois... Donc on se disait qu'on allait attendre un peu que ça s'épuise".

Le 1er film avait été un gros succès avec près de 1,4 million spectateurs. Dans Mince alors 2, la réalisatrice affronte toujours les thèmes du surpoids et du culte de la minceur. "Ces thèmes suivent les mouvements de la société, raconte Charlotte de Turckheim. C'est loin d'être dernière nous, ça ne fait qu'augmenter. Avec la téléréalité, les selfies, les filtres... Personne ne veut se voir comme il est". 

Dans cette suite, on y retrouve Nina, toujours interprétée par l’épatante Lola Dewaere, cette fois associée avec sa tante (Charlotte de Turckheim), dans l’ouverture d’une cure "jeûne et detox" au cœur de la Provence… Quatre ados en surpoids vont débarquer ainsi que d’autres curistes qui tous n’ont pas qu’un problème de kilos en trop à régler. C’est à la fois drôle, tendre, cruel et un peu acide aussi.

Dans le film, Charlotte de Turckheim démontre en une scène qu’être en surpoids n’est pas la faute (si faute il y a) de ceux qui en souffrent mais de la place du sucre par exemple dans tout ce que nous mangeons. Elle explique par exemple que "c’est une poudre blanche pire que la cocaïne". Le film est une comédie mais, sur le fond, il aborde un sujet grave : la "grossophobie", pour décrire les personnes rondes ou en surpoids victime du regard des autres ou de préjugés… 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/