1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Bird Box" : Netflix retire des images chocs de la catastrophe de Lac-Mégantic
1 min de lecture

"Bird Box" : Netflix retire des images chocs de la catastrophe de Lac-Mégantic

Dans le film produit par le géant du streaming, une séquence reprenait des images d'archives d'une des plus grosses catastrophes qu'ait connu le Canada.

Sandra Bullock dans le film Netflix "Bird Box"
Sandra Bullock dans le film Netflix "Bird Box"
Crédit : Merrick Morton / Netflix
Cécile
Cécile Antoine-Meyzonnade

Après le "Bird Box Challenge", nouvelle polémique pour la production Netflix avec Sandra Bullock. Le 6 juillet 2013, la municipalité de la région de l'Estrie au Québec, Lac-Mégantic, connaît une terrible tragédie : le déraillement d'un convoi ferroviaire transportant plus de 7 millions de litres de pétrole qui a causé la mort de 47 personnes et la destruction d'une grande partie du centre-ville. 

Dans le film de Susanne Bier, Bird Box, produit et diffusé sur Netflix, la réalisatrice a utilisé des images réelles de l'accident diffusées à l'époque pour illustrer un faux reportage. De nombreuses personnalités canadiennes s'en sont offusquées, et notamment la ministre québécoise de la culture Nathalie Roy qui avait demandé à la plateforme de retirer de la courte séquence du film. Un souhait totalement ignoré par le géant du streaming.

Jeudi 14 mars 2019, soit trois mois après la demande, rebondissement dans l'affaire qui était pourtant au point mort : d'après Radio Canada, la séquence sera finalement remplacée. Le porte-parole de l'entreprise californienne a expliqué que l'entreprise et l'équipe du film étaient "désolées de la peine causée à la communauté de Lac-Mégantic".

Je pense que c'est important qu'il y ait une réflexion de l'industrie là-dessus

Julie Morin, la mairesse de Lac-Mégantic

La mairesse de la municipalité, Julie Morin, s'est félicitée du dénouement de l'affaire : "Je pense que c'est important qu'il y ait une réflexion de l'industrie là-dessus", a confié au journal La Presse canadienne. Selon elle, la réutilisation d'images issues de drames pour un contenu de divertissement doit être questionnée. 

À lire aussi

Le film aux 80 millions de visionnages, seulement un mois après sa sortie le 21 décembre 2018, devrait être expurgé de ces images d'ici une à deux semaines selon le journal La Presse canadienne

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/