2 min de lecture Cinéma

Anna Karina, icône de la Nouvelle Vague

PORTRAIT - Elle embrasse Jean-Paul Belmondo sur l'affiche officielle du 71e Festival de Cannes. Portrait d'Anna Karina, l'égérie de la Nouvelle Vague.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Anna Karina, icône de la Nouvelle Vague Crédit Image : AFP | Crédit Média : Bénédicte Tassart | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Sa peau très pâle, ses grands yeux bleux soulignés d'eye-liner, sa moue boudeuse, ses gestes libres ont fait d'Anna Karina l'égérie de la Nouvelle Vague, la muse de Jean-Luc Godard et de Serge Gainsbourg. Anna Karina, c'est aussi des répliques célèbres, dans Pierrot le Fou, le film de Jean-Luc Godard, où l'on assiste à ce baiser qui illumine le festival de Cannes, et puis des chansons, comme Sous le soleil exactement. Chanson tirée de la comédie musicale Anna, écrite par Serge Gainsbourg 

Pas mal pour une petite Danoise débarquée à Paris sans le sou en 1957. Elle a 17 ans, délaissée par sa mère, un père qu'elle a très peu connu, Hanne Karin Bayer décide de tenter sa chance à Paris. Elle est repérée par une agence de mannequin alors qu'elle traîne à la terrasse des Deux Magots, à Saint-Germain-des-Près.

Au cours d'une séance de maquillage au magazine Elle, une femme lui conseille de changer de nom et lui suggère Anna Karina. "Ça me plaît" répond la jeune fille à Coco Chanel. Elle fera la couverture du magazine et enchaînera avec une belle carrière dans la pub, des spots pour Monsavon à la télé française notamment. 

À lire aussi
Nicolas Sarkozy invité de Stéphane Boudsocq dans "Les Essentiels" Cinéma
Nicolas Sarkozy dans Les Essentiels

Des publicités qui attirent l'attention d'un réalisateur qui monte : Jean-Luc Godard. Première rencontre, il lui propose un rôle dans lequel il faut se déshabiller, elle refuse, elle vient de rater le personnage joué par Jean Seberg dans À bout de Souffle. Deuxième proposition du cinéaste, pour le Petit Soldat. Cette fois, elle dit oui. 

Avec Godard, un couple à la ville comme à l'écran

C'est parti pour un couple mythique à la ville comme à l'écran. Vivre sa vie, Pierrot le Fou... Mais il y a un enfant qui n'est pas venu, la tristesse et la personnalité difficile de Jean-Luc Godard, le duo se sépare au bout de trois ans. 

Mais Anna Karina a aussi tourné avec une pléthore de réalisateurs. Rivette, Varda, Cukor, Schlöndorff, Fassbinder... Anna Karina est aussi la première comédienne à se saisir de la caméra, réalisatrice de Vivre Ensemble en 1973. Le couple elle connaît, Anna Karina a été mariée quatre fois. 

Elle vit désormais depuis près de 40 ans avec un cinéaste américain. Anna Karina chanteuse, Philippe Katerine lui a composé un album en 1999 et une compil vient de sortir dans les bacs, Je suis une aventurière. Quasiment en même temps que l'affiche du 71e Festival de Cannes, sur laquelle elle figure.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793297238
Anna Karina, icône de la Nouvelle Vague
Anna Karina, icône de la Nouvelle Vague
PORTRAIT - Elle embrasse Jean-Paul Belmondo sur l'affiche officielle du 71e Festival de Cannes. Portrait d'Anna Karina, l'égérie de la Nouvelle Vague.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/anna-karina-icone-de-la-nouvelle-vague-7793297238
2018-05-07 20:38:33
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tgT3IT-5d7mUFg_JatBTmA/330v220-2/online/image/2018/0507/7793297418_anna-karina-a-cannes-en-1973.jpg