1. Accueil
  2. Culture
  3. Ciné et séries
  4. "Amicalement vôtre" : pourquoi la série, pourtant éphémère, est si culte en France
2 min de lecture

"Amicalement vôtre" : pourquoi la série, pourtant éphémère, est si culte en France

Aux États-Unis, la série "Amicalement vôtre" a totalement sombré dans l’oubli, comme partout ailleurs, sauf en France.

Roger Moore et Tony Curtis dans la série "Amicalement vôtre"
Roger Moore et Tony Curtis dans la série "Amicalement vôtre"
Crédit : DR
"Amicalement vôtre" : pourquoi la série, pourtant éphémère, est si culte en France
03:35
Isabelle Choquet & Thomas Pierre

Ce vendredi, nous célébrons un anniversaire : les 50 ans d’Amicalement vôtre. Une série qui a totalement sombré dans l’oubli, aux Etats-Unis et partout ailleurs. Partout... sauf en France, nous rappelle le JDDEt en France dès qu’on parle d’Amicalement vôtre, on a la bande-son dans la tête, le thème musical de John Barry, les photos de jeunesse des deux héros en parallèle sur un écran divisé. 

Le vendredi 17 septembre 1971, les téléspectateurs britanniques découvrent ce duo inédit : Roger Moore et Tony Curtis dans The Persuaders. Les Français attendront l'année suivante pour faire connaissance avec lord Brett Sinclair et Danny Wilde sur la seconde chaîne de l’ORTF. Première rencontre, ils se chicanent sur la composition d’un cocktail. Une olive pour le british, deux pour le yankee et ça dégénère. 

Amicalement vôtre sera rediffusée sur TF1, Antenne 2, la Cinq et, depuis près de 30 ans, sur les chaînes du groupe M6. Du coup on a l’impression que la série a duré des années. En fait, c'est assez incroyable, il n'y a eu qu’une seule saison de 24 épisodes. 

Un bide aux États-Unis, un succès en France

Une seule saison parce qu'aux États-Unis, c'est un bide. The Persuaders se présentait pourtant comme une suite non avouée de la série Le Saint, avec Roger Moore. On avait testé dans un épisode l’idée des deux milliardaires qui trompent leur oisiveté en jouant les redresseurs de torts, et ça fonctionnait. 

À lire aussi

Pour incarner l’Américain, on pense d’abord à Rock Hudson, qui refuse, puis à Glenn Ford, qui n’est pas disponible. Tony Curtis accepte. Et son duo avec Moore fonctionne à merveille. Généralement ça part en impro, c'est assez savoureux. The Persuaders est alors "la série britannique la plus chère de son époque", une superproduction. Sauf qu'elle se retrouve le samedi soir sur ABC face à Mission impossible, et là c'est le drame. Un naufrage d'audience.

Un doublage français savoureux

En plus Roger Moore décroche le rôle de James Bond, les producteurs en profitent pour jeter l'éponge. Et depuis, la France fait figure d'exception. Car chez nous, un demi-siècle plus tard, on se régale encore avec cette unique saison. Peut-être parce qu'on s'y sent un peu comme à la maison. Plusieurs épisodes ont été tournés à Paris ou sur la Côte d'Azur. L’épisode 2 se déroule même pendant le Festival de Cannes.

Et puis il y a le doublage. Claude Bertrand  pour Lord Sinclair et surtout Michel Roux pour Dany Wilde. Michel Roux qui prenait souvent des libertés avec les dialogues. Sans surprise, c'est en France qu'est née l'idée d'adapter Amicalement votre, dans les années 1990 et 2000. On a imaginé Édouard Baer face à Michael Youn ou Jamel Debbouze. Yann Moix rêvait de diriger Benoît Poelvoorde et Franck Dubosc. Projets sans lendemains, tout comme les rumeurs sur un tandem George Clooney-Hugh Grant. A la télé, les remakes ont fait psschit... Reste l’original, inimitable.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/