2 min de lecture Roman jeunesse

"Sur la route d'Indianapolis" : une aventure fantastique dans l'Amérique des années 70

Le dernier livre de Sébastien Gendron "Sur la route d'Indianapolis" décrit le voyage fou et tendre du jeune Lilian entre Chicago et Indianapolis, dans l'Amérique des années 70.

"Sur la route d'Indianapolis" est paru aux éditions Magnard jeunesse
"Sur la route d'Indianapolis" est paru aux éditions Magnard jeunesse Crédit : Magnard jeunesse
Laurent Marsick
Laurent Marsick
Journaliste RTL

Lilian a 11 ans. Et à 11 ans, Lilian s'invente des histoires. Parce que quand on est un môme dont la vie est aussi plate qu'une tranche de jambon, on a aussi envie d'avoir des trucs géniaux à raconter. De surcroît, Lilian vient de perdre sa mère, alors, faut pas le titiller. C'est le point de départ du roman Sur la route d'Indianapolis (Magnard jeunesse, environ 11 euros), de Sébastien Gendron, qui se lit d'une traite. La vie de Lilian va basculer un soir de juin 1976 après avoir "cassé la gueule" de Yannick Le Floch, petit bourgeois prétentieux dont le père roule en jaguar. Ce soir-là, après une convocation chez le directeur, le père de Lilian va lui proposer "de changer d'air". Direction l'Amérique ! En voici un extrait.

Mais rien ne va se passer comme prévu. Alors que Lilian va devoir prendre seul un bus entre Chicago et Indianapolis, il va tour à tour croiser la route d'un chauffeur de bus buté, d'un étrange voyageur qui se fait déposer au milieu de nulle part, d'un avion mitrailleur, de voleurs à la poursuite d'un frigo plein de billets, d'un policier qui va commettre l'impensable, d'une bande de motards au cœur tendre. 

Sur la route d'Indianapolis
Sur la route d'Indianapolis Crédit : Tom Haugomat / Magnard Jeunesse

Sébastien Gendron, l'auteur de ce roman, se dit fasciné par l'Amérique. On le soupçonne d'être un fervent admirateur du cinéma américain des années 60/70 avec une touche de Buffalo Bill. Bref, de tout ce qui nous touche dans l'Amérique. 

Une belle et tendre aventure

Ce roman de 118 pages est un petit bijou. Pas de réflexion ou de voyage intérieur compliqué, pas de morale, pas de morts, de suicides, de magie, de sorciers. C'est juste une belle et tendre aventure. Voici un livre qu'on ne le lâche pas de la première à la dernière page. L'aventure de Lilian sur la route d'Indianapolis est réjouissante. Et comme Sébastien Gendron a tout l'air du perfectionniste, l'ouvrage est ponctué d'anecdotes (pour le coup véridiques) et de petits points d'histoire. Comme par exemple sur la compagnie de bus "Greyhound" qu'emprunte Lilian pour son voyage. Elle existe réellement !

À lire aussi
Marc Levy reste en tête des ventes de livres avec "L'horizon à l'envers" littérature
Marc Levy se lance dans la littérature jeunesse avec sa saga du "Petit Voleur d’ombres"

Un mot sur l'auteur : Sébastien Gendron est né a Talence (Gironde). Avant de devenir écrivain de romans policiers il a tour à tour été livreur de pizzas (il en mangeait aussi beaucoup), manœuvre, télévendeur de listes de mariage, il devient assistant réalisateur à 26 ans, réalisateur à 32 ans avant de trouver un éditeur à 33 qui publie son premier roman La Jeune fille et le Cachalot. Son premier roman pour la jeunesse L'Homme à la voiture bleue a été édité chez Syros en 2014. Sébastien Gendron est aussi un génial auteur de polars pour adultes dont son dernier : La Revalorisation des déchets chez Albin Michel en 2015.

Sur la route d'Indianapolis. A partir de 10 ans, le prix 11,90 euros. L'éditeur Magnard Jeunesse

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Roman jeunesse Littérature LVT jeunesse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants