2 min de lecture Mots

Sanglier et singulier : deux mots latins pour le prix d’un

Le français descend du latin, mais parfois il en descend doublement. Ainsi l’orteil et l’article, ou le sanglier et le singulier sont des mots frères.

livre Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Sanglier et singulier : deux mots latins pour le prix d'un Crédit Image : RTL | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert édité par Ryad Ouslimani

Ce samedi 16 janvier, amis des mots, on retourne fouiller aux racines les plus surprenantes du français. Comme je l’expliquais la semaine passée, l’essentiel des mots de notre langue dérive du latin que l’on dit "vulgaire", ce latin populaire qu’ont apporté chez nous dans leurs bagages les légionnaires et les commerçants romains. C’est à partir de ces mots, roulés dans les bouches gauloises, prononcés tant bien que mal, mêlés au langage local et à quelques importations étrangères, finalement mitonnés pendant des siècles à la sauce gauloise, qu’est né… le français.

Enfin, le français médiéval. Ensuite, autour des XIIIe et XIVe siècles, quand nos lettrés ont ressenti le besoin d’élargir le vocabulaire existant, ils sont allés chercher des mots volontairement, on pourrait dire artificiellement, cette fois, dans le latin classique. C’est ce qui explique un phénomène méconnu que les linguistes appellent les "doublets étymologiques". Vous allez comprendre.

Il y a quelques semaines, je vous parlais de deux mots identiques en français qui viennent de deux mots latins différents : le feu qui brûle, qui vient du latin focus, et l’adjectif feu, qui veut dire "décédé", et qui vient du latin fatum. Deux mots différents, qui, par des accidents de l’évolution de la langue, ont abouti à la même forme en français actuel. 

Des centaines de "doublets"

Eh bien, pour les doublets étymologiques, c’est l’inverse : un seul mot latin a donné deux mots en français d’aujourd’hui, l’un qui a évolué naturellement depuis son origine latine, l’autre qui a été formé par les lettrés du Moyen Âge, en le calquant le latin et en ajoutant une finale à sonorité française. Hop-là !

À lire aussi
lucky luke
"Wanted Lucky Luke" : une nouvelle aventure plus personnelle du cow-boy solitaire

Le plus amusant, c’est que ces "doublets" mystérieux existent par centaines ! Michel Feltin-Palas, dans son livre Le Français, une si fabuleuse histoire (chez Larousse), qui explique très bien ce phénomène, donne l’exemple de l’adjectif latin fragilem, qui "avait abouti progressivement, par l’évolution phonétique, à fraile (frêle)". Au Moyen Âge, sur le même fragilem, on crée fragile. Cumulare avait donné combler. On forme alors cumuler. Même chose pour directus, qui a évolué naturellement pour donner droit en français ; on invente direct à l’époque médiévale. 

L’évolution spontanée du causa latin a donné notre chose… puis on a fabriqué le mot cause, et on pourrait continuer des heures : poison et potion viennent du même potio latin, idem pour moule et module, écouter et ausculter, épaule et spatule, étroit et strict, outil et ustensile, évier et aquarium, chétif et captif, orteil et article, cheville et clavicule, colère et choléra, hôtel et hôpital, métier et ministère, ou même tenez sanglier et singulier !

Eh oui, sanglier et singulier, c’est le même mot ! Enfin, des mots frères. C’est singulier, n’est-ce pas ? Notre sanglier est issu du latin Singularis porcus, littéralement le "porc qui vit seul", le "porc solitaire", et plus tard, à l’époque médiévale, on est allé repêcher singularis en latin pour en tirer singulier. Autrement, allez savoir, peut-être qu’on parlerait aujourd’hui en grammaire de pluriels et de… sangliers !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mots Littérature
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants