1 min de lecture Chemins d'écrivains

Olivier Bourdeaut : " Je ne suis pas nostalgique de mon enfance"

INTERVIEW - Écoutez ou réécoutez Chemins d'écrivains de Bernard Lehut du 7 août.

LEHUT_245x300 Chemins d'écrivains Bernard Lehut iTunes RSS
>
Chemins d'écrivains du 07 août 2016 Crédit Image : Frédéric Bukajlo / RTL | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Votre guide pour ce 4e rendez-vous de l'été s'appelle Olivier Bourdeaut, la révélation littéraire de 2016. Son premier roman En attendant Bojangles  est l'un des grands succès de l'année, consacré par le Grand Prix RTL-Lire en mars dernier. Ce n'est pas très loin de l'ancienne capitale des Ducs de Bretagne, qu'Olivier Bourdeaut nous attend, dans la presqu'île de Guérande, ses célèbres marais salants et le joli port du Croisic, rue Saint-Christophe." C'est la rue qui donnait accès à la maison où je passais mes vacances d'été", explique l'auteur.

 "Cette rue, c'est assez drôle, j'espère ne jamais recroiser les propriétaires d'automobiles qui garaient leurs voitures à cette endroit-là parce que c'est la rue où j'ai appris à faire du vélo. J'étais très maladroit, je le suis toujours , et j'ai défoncé un tas considérable de carrosseries", poursuit Olivier Bourdeaut. L'auteur a d'ailleurs arrêté de faire du vélo.

Un retour en enfance

Il y a un ancrage familial et historique de la famille de l'auteur au Croisic. "La maison appartient à ma famille depuis 1890, donc elle est restée 100 ans dans la famille", explique l'auteur resté attaché à la région. Pour son premier roman, c'est sur ces terres qu'il retourne pour trouver l'inspiration. " Ce qui m'attache, c'est la beauté des paysages, vous avez la mer à marée haute et cela prend l'apparence d'une prairie quand ça se découvre. C'est un luxe incomparable d'avoir deux paysages différents", décrit Olivier Bourdeaut.

La suite de la balade nous entraîne au sommet du belvédère avec la vue sur le clocher du Croisic et nous allons découvrir les marais salants dans lesquels l'auteur a travaillé. La poursuite d'un voyage, en somme, dans l'enfance d'Olivier Bourdeaut: "Je ne suis absolument pas nostalgique de mon enfance, mais je le suis des endroits et forcément, il y a une sorte de mélancolie réconfortante lorsque je suis dans des endroits comme celui-ci".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Chemins d'écrivains Littérature Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants