1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Le prix Nobel de Littérature 2021 est attribué à Abdulrazak Gurnah
2 min de lecture

Le prix Nobel de Littérature 2021 est attribué à Abdulrazak Gurnah

L'auteur né à Zanzibar en 1948 succède à la poétesse américaine Louise Gück sacrée l'année dernière.

Abdulrazak Gurnah
Abdulrazak Gurnah
Crédit : Niklas Elmehed
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Le 7 octobre 2021, l'Académie suédoise a annoncé un nouveau nom pour recevoir le prestigieux prix Nobel de littérature. Cette année c'est Abdulrazak Gurnah, né à Zanzibar et qui écrit en anglais et travaille au Royaume-Uni qui a été récompensé pour son travail sur le post-colonialisme. Après l'amour des lecteurs, il s'agit certainement de la récompense ultime pour nombre d'auteurs, un prix qui, plus que les autres, fait entrer certaines plumes dans l'Histoire. 

"L'auteur, connu notamment pour son roman Paradise a été récompensé pour son récit "empathique et sans compromis des effets du colonialisme et le destin des réfugiés pris entre les cultures et les continents", selon le jury. Né en 1948, Abdulrazak Gurnah a plusieurs de ses œuvres traduites en français dont Près de la mer (Galaade), lauréat 2007 du prix RFI Témoin du monde et sélection pour le prix Baudelaire, ou Adieu Zanzibar chez le même éditeur. Paradis est publié en France chez Le Serpent à Plume. Le roman suit la vie de Yusuf, un homme vendu par son père, esclave sur la route des caravanes qui finit cloîtré dans un jardin d'Eden au gré des caprices de sa maîtresse. L'éditeur explique qu'il s'agit d'un "récit tumultueux d'une jeunesse africaine au début du siècle entre Zanzibar et le lac Victoria". Sa bibliographie compte une dizaine de romans dont une majorité reste seulement disponible en langue anglaise. 


La France demeure la nation la plus récompensée de l'histoire du Nobel de littérature du tout premier lauréat, Sully Prudhomme à Patrick Modiano en 2014. En tout, nous comptons 15 auteurs nobélisés : Frédéric Mistral, Romain Rolland, Anatole France, Henri Bergson, Roger Martin du Gard, André Gide, François Mauriac, Albert Camus, Saint-John Perse, Jean-Paul Sartre (qui a refusé le prix), Claude Simon, Gao Xingjian et J. M. G. Le Clézio en plus des deux auteurs susnommés. Pas une seule femme cependant. 

 L'an dernier, l'Amérique du Nord a eu droit à une nouvelle médaille avec le sacre de la poétesse américaine Louise Glück... Un sacre surprise pour cette autrice née à New York d’une famille juive hongroise qui donne aujourd'hui des cours à l'Université de Yale. Le travail poétique de Louise Glück avait été récompensé en 1993 avec un prix Pulitzer de poésie pour son recueil The Wild Iris. Elle avait aussi reçu le National Book Critics Circle Award (The Triumph of Achilles) et le prix de l'Academy of American Poets. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/