2 min de lecture Exposition

L'exposition "Les Formes savantes" changera votre regard sur votre mobilier

C'est l'exposition la plus amusante et la plus poétique du moment. "Les Formes savantes", à Montpellier, une confrontation entre le mobilier du XVIIIe siècle et les œuvres contemporaines de la grande designer Constance Guisset.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
L'exposition "Les Formes savantes" changera votre regard sur votre mobilier Crédit Image : Musée Fabre | Crédit Média : Monique Younès | Durée : | Date : La page de l'émission
Monique Younès
Monique Younès Journaliste RTL

À Montpellier, on visite l'hôtel Cabrières-Sabatier d'Espeyran pour découvrir Les Formes savantes, l'exposition la plus amusante et poétique du moment. On la doit à Constance Guisset qui possède de multiples talents dont deux principaux : c'est une excellente scénographe et une de nos plus brillantes designeuses. Ses chaises, bureaux, lampes, et autres assiettes sont devenus en quelques saisons des must de l’ameublement.

C’est à ce titre qu’elle a reçu la proposition de présenter à sa manière les objets de sa création au département des Arts décoratifs du musée Fabre. Carte blanche, lui a-t-on dit. Constance Guisset ne se l’est pas fait dire deux fois. "Je me suis dit 'pourquoi ne pas faire véritablement parler les objets et nous avons écrit des dialogues. Les objets se parlent comme s'ils étaient vivants", explique-t-elle.
  
Du vestibule au cabinet de travail en passant par l'étage noble, le salon rouge, ou le salon d'angle, ce dialogue entre le mobilier XIXe et les meubles contemporains est tout à fait théâtral. On est dans une sorte de son et lumière où certains objets se plaignent d'avoir été posés là, dans un siècle qui n’est pas le leur. D'autres au contraire, se sentent projetés vers leur avenir.

Constance Guisset donne un sens aux objets

Il y a de la délicatesse dans les objets imaginés par Constance Guisset. Leur asymétrie leur confère un supplément d’âme et une sensualité bouleversante. Constance Guisset ne fait pas table rase du passé. Tout l'inspire notamment la sculpture antique. Soyez attentifs aux pieds des tables Ankara, au drapé du fauteuil sol, et surtout aux plats Canovas, inspirés de la statue de Pauline Borghèse alanguie sur son lit par Canova. 

Mais ce qui est encore passionnant  dans l'exposition Les Formes savantes à Montpellier, c'est qu'on en apprend autant sur les meubles contemporains que sur leurs ancêtres : les crapauds et autres cabriolets centenaires. Ces sièges avec accoudoirs, sculptés dans du bois de hêtre et tapissé de soie, au XVIIIe siècle, on les déplace au grès des nécessités. La mobilité des objets est un thème qui touche beaucoup Constance Guisset. Elle aime donner un sens aux objets, comme ses miroirs Time and Tide qui ont sur le côté une coulée de plâtre qui "dit un peu le caractère à la fois sucré de ce temps, une forme de caractère délicieux de cette matière mais aussi le fait qu'elle fonde et qu'elle dise un peu le temps qui passe", explique-t-elle.

À lire aussi
Pierre Soulages devant l'une de ses oeuvres Le Louvre
Pierre Soulages sur RTL : maître du noir et éternel élève de la lumière

Quand vous rentrerez chez vous après avoir visiter l'exposition à Montpellier, vous ne regarderez pas vos meubles de la même manière. Vous commencerez peut-être à vous demander ce qu'ils pensent de vous. C’est troublant.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Exposition Art contemporain Design
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants