1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Grégoire Delacourt publie "L'Enfant réparé" et met ses mots sur l'inceste
2 min de lecture

Grégoire Delacourt publie "L'Enfant réparé" et met ses mots sur l'inceste

Fidèle à son statut d'écrivain, l'auteur de "La liste de mes envies" livre ici un récit littéraire d'une beauté foudroyante.

Grégoire Delacourt en 2013
Grégoire Delacourt en 2013
Crédit : Eric Feferberg / AFP
"L'enfant réparé", c'est le titre du livre choc de Grégoire Delacourt
20:28
"L'enfant réparé", c'est le titre du livre choc de Grégoire Delacourt
20:28
Bernard Lehut & Aymeric Parthonnaud

Depuis l'immense succès de son roman La liste de mes envies, Grégoire Delacourt est considéré comme un écrivain dont les livres font du bien. Pourtant lui-même porte une blessure terrible, l'agression sexuelle que lui a infligée son père alors qu'il n'avait que 5 ans et qu'il révèle dans un récit bouleversant L'Enfant réparé. Et malgré le silence, voire le déni, qui prévalent toujours dans ce genre de drame au sein des familles, Grégoire Delacourt portait les stigmates de l'outrage fait à l'enfant qu'il avait été...

"J'ai souffert plus de 55 ans. J'étais quelqu'un qui souffrait beaucoup. Qui avait mal au ventre en permanence, qui avait des grands déchirements, raconte l'écrivain. Je me suis rendu compte qu'il y avait dans tous mes livres des éléments qui revenaient souvent : un enfant bousculé, une maman en retrait, un père très absent... Il y avait des permanences et j'ai essayé de relier tout ça."

Au contact d'un psychologue, Grégoire Delacourt a "accouché de cet enfant réparé". "C'était moi. J'ai compris qu'il avait été dévoré, qu'il avait été abîmé il y a très longtemps. Ma souffrance et mon profond chagrin venaient de ça. On sait intimement ce que vous a été fait", dit-il.

Avant de mourir, le père de Grégoire Delacourt lui dira : "Je te demande pardon, j'ai honte". Lui, aujourd'hui, dit ne pas éprouver de honte mais ressentir de la tristesse. "La honte c'est un sentiment très dur et j'ai mis longtemps à dépasser ça. J'ai une infinie tristesse que mon père ait fait ça, qu'il ne s'explique pas. Je ne suis pas dans l'idée du pardon. On n'en est plus là et on ne peut pas pardonner à quelqu'un qui n'est plus là. Mais je suis très profondément triste. Car c'est quelque chose qui vous salit. Et être sali quand on est enfant c'est quelque chose d'impensable. Je ne peux pas pardonner ça."

Comprendre sa mère

À lire aussi

Grégoire Delacourt a la conviction aujourd'hui que sa mère savait et que ce qu'il a longtemps considéré comme un manque d'amour chez elle était la plus grande marque d'affection maternelle. "Vers 5-6 ans elle m'a éloigné. Elle m'a éloigné des bras d'un homme. Elle a tout fait pour que chaque week-end je ne sois pas là. Pour que je ne sois pas là pendant les vacances. Je suis parti très tôt en pension, à 10 ans. J'ai cru qu'elle ne m'aimait pas. J'ai souffert d'un vide d'amour. Ma mère a eu l'intelligence de m'éloigner pour me protéger. Je l'ai compris très tard et je n'ai pas pu lui dire. Mais j'espère qu'il y a quelque part un endroit où elle sait que je l'aime". 

Dans son livre, Grégoire Delacourt revisite aussi son parcours d'adulte à l'aune du drame de son enfance... Les errements de sa vie amoureuse, ses failles, ses faiblesses mais aussi les rencontres qui sauvent comme celle de la femme qui partage aujourd’hui ses jours et ses nuits... "Sans ma femme je n'aurais pas écrit. Je n'aurais pas cherché à comprendre. C'est difficile de vivre avec quelqu’un qui ne s'aime pas, qui souffre, qui se perd parfois..." Elle savait avant moi, écrit-il. "Je suis sûr qu'elle savait, révèle-t-il. Elle ne m'en parlait pas mais elle savait que ça tournait autour de cela. Elle l'a ressenti. Je dis dans le livre que les mères comme les amoureuses pressentent la pluie. Et elle savait là où il avait plu sur ma vie et elle attendait patiemment".

Plus qu'un simple témoignage, Grégoire Delacourt, fidèle à son statut d'écrivain, livre ici un récit littéraire d'une beauté foudroyante.

"L'Enfant réparé" de Grégoire Delacourt
"L'Enfant réparé" de Grégoire Delacourt
Crédit : Grasset
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/