1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "Cuisine et Dépendances" et "Un air de famille" de nouveau à l'affiche à Paris
2 min de lecture

"Cuisine et Dépendances" et "Un air de famille" de nouveau à l'affiche à Paris

"Cuisine et Dépendances" et "Un air de famille" qui ont lancé le couple Jaoui-Bacri, sont de nouveau à l'affiche, plus de 20 ans après leur création.

Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui dans "Cuisine et dépendances'"
Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui dans "Cuisine et dépendances'"
"Cuisine et Dépendances" et "Un air de famille" de nouveau à l'affiche à Paris
05:15
Monique Younès

Cuisine et dépendance et d'Un air de famille, de Jean-Pierre Bacri et Agnès Jaoui sont rejouées en ce moment au Théâtre de la Porte Saint Martin à Paris, avec un nouveau casting. Ces deux pièces qui ont fait connaitre Bacri et Jaoui, mais aussi Catherine Frot et Jean-Pierre Daroussin, sont aujourd'hui jouées notamment par Léa Drucker, Gregory Gadebois, Catherine Hiegel et Laurent Capelluto dont c'est le premier rôle au théâtre. Agnès Jaoui signela mise en scène.

Elles ont été créées il y a 26 et 23 ans, c’est-à-dire à une époque où il n'y avait pas de portable. Une époque où pour trouver un numéro de téléphone, il fallait consulter le gros annuaire jaune et où l'on se faisait raccrocher au nez par l'opératrice des taxis parce qu'il n'y avait pas de taxis disponibles. Mais bon, l’absence de portable et de SMS n’est pas le seul attrait de cette reprise. Nous sommes donc en 1991, Jacques et Martine sont morts d'inquiétude en attendant Charlotte et son mari qui ont une heure et demi de retard pour le dîner... ce qui met Georges, l'ami commun des deux couples, salement en rogne.
Mais pour Martine, si Georges est grognon, c’est normal : il est Scorpion. Cette pauvre Martine ne sait plus où donner de la tête. Elle veut tellement réussir sa soirée qu'elle loupe tout ! Notamment le haddock, qu'elle sale trop. Le haddock, ça c’est typique des années 90, chez ceux qu’on n’appelait pas encore les bobos. Rien ne se passe comme prévu, notamment à cause du frère de Marine qui se ramène avec sa nouvelle copine Maryline.

Une mise en scène d'origine

Les thèmes abordés par Cuisine et Dépendances comme la famille, l'usure du couple, les petites trahisons entre amis, les amours anciennes, le temps qui passe, la réussite et la marginalité sont les mêmes que l'on retrouve dans un Air de famille, où, là c’est un repas d’anniversaire qui tourne au règlement de comptes. Yolande a 29 ans, elle est interprétée par Léa Drucker, son mari, Henri Ménard, interprété par Jean-Baptiste Marcenac l’appelle Yoyo. Ce qui suffit à identifier les deux personnages et leurs rapports. Elle est simplette, il est macho. 

Agnès Jaoui qui met en scène les deux spectacles, n’a pas apparemment pas cherché à actualiser ses deux pièces. On le sent aux temps morts qu’elle impose et qui permettent aux acteurs de rester là, à ne rien faire que jouer les immobiles, les silencieux. Bon, ce n’est pas du Tchekhov, on n’est pas en 1881 mais bien en 1991. Et c’est qui confère à cette reprise une grande partie son charme. Cuisine et dépendances, un air de famille, d’un siècle à l’autre rien ne bouge et tout fout le camp. Mais le Théâtre de la Porte Saint-Martin est toujours là.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/