1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Coronavirus : "Nos petits bobos du quotidien ne valent pas le coup", estime Nikos Aliagas
1 min de lecture

Coronavirus : "Nos petits bobos du quotidien ne valent pas le coup", estime Nikos Aliagas

INVITÉ RTL - Nikos Aliagas, animateur et photographe, vient présenter son exposition de photos "Parisiennes", à l'Hôtel de ville de Paris.

Nikos Aliagas invité de RTL le 19 avril 2021
Nikos Aliagas invité de RTL le 19 avril 2021
Crédit : RTL
Coronavirus : "On peut consolider un lien différemment", selon Nikos Aliagas
13:40
Coronavirus : "On peut consolider un lien différemment", selon Nikos Aliagas
13:40
Thomas Sotto

L'animateur et photographe Nikos Aliagas expose 35 photos sur les grilles de l'hôtel de ville de Paris à partir de mardi 20 avril. Une exposition intitulée Parisiennes. "J'ai toujours été interpellé par ces femmes que je croisais sur les Grands Boulevard et qui avaient ce je ne sais quoi de chic. Comme si elles sortaient d'un film ou d'une pièce de théâtre", confie-t-il, invité ce lundi sur RTL. 

"Les Parisiennes que j'ai essayé de photographier sont celles qui ne demandent rien. Ce ne sont pas celles qui sont dans le paraître. Ce sont les protagonistes du quotidien", poursuit-il. Le célèbre animateur de TF1 profite également de cette exposition pour mettre en lumière les infirmières. "J'ai voulu aller voir les infirmières au petit matin. Quand les autres partent travailler, elles finissent une nuit. Par les temps qui courent, cette nuit est horrible et difficile, mais elles ne disent rien", nous explique-t-il. 

Masqués dans les rues, nos visages, nos attitudes ont changé avec la pandémie. "D'abord il y a le masque social avant le masque de protection. Mais les yeux sont le miroir de l'âme", dit-il. "On peut deviner, on peut lire un visage et surtout on peut consolider un lien différemment". 

Selon le photographe, qui a déjà fait plusieurs exposition à Paris, la pandémie du coronavirus révèle "que nous sommes de passage, que nos certitudes, nos petits bobos du quotidien, nos priorités ne valent pas le coup. Tu es de passage comme les autres et tu es logé à la même enseigne". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/