4 min de lecture Littérature

Comment Julien Sandrel s'est inspiré de l'actualité pour écrire "Vers le soleil"

INVITÉ RTL - L'écrivain a puisé dans sa vie, un drame italien et un fascinant phénomène japonais pour tisser l'intrigue de son quatrième roman.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Julien Sandrel est l'invité en direct de Bernard Lehut et d'Yves Calvi. L'auteur du best-seller "La chambre des merveilles" publie son 4e roman "Vers le soleil". Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Aymeric Parthonnaud

L'écrivain Joseph Ponthus, révélé par son roman À la ligne, récit tiré de son expérience d'ouvrier intérimaire dans l'industrie agroalimentaire en Bretagne, est décédé à l'âge de 42 ans, a annoncé mercredi 24 février Les éditions de la Table ronde. Il est mort des suites d'un cancer a précisé la maison d'édition. Il laisse derrière lui un roman publié en 2019 qui l'avait révélé au grand public. À la ligne, récit puissant, avait reçu le Grand prix RTL-Lire la même année. Texte sans ponctuation qui se lit comme un chant ou un poème enragé sur la condition ouvrière, sur ce que subissent les hommes et les bêtes, À la ligne est un livre qui fait entendre la voix de ceux qui en sont le plus souvent privés. 

Invité de Laissez-vous tenter ce 25 février, un autre écrivain, Julien Sandrel, a souhaité rendre hommage à Joseph Ponthus. "J'ai écrit quelques mots car je ne connaissais pas personnellement Joseph Ponthus, je ne connais que son roman, prévient l'auteur. Le récit de son expérience comme ouvrir intérimaire dans une usine de poisson et les abattoirs bretons. C'est un livre âpre, lancinant, dur, mais sa poésie est sublime. C'est un livre de colère mais aussi érudit et drôle, une invitation à voir la beauté partout, malgré tout, même dans la souffrance d'un quotidien répétitif et harassant. C'est aussi un livre unique, sans ponctuation. Ce qui est beau dans un livre sans ponctuation, c'est qu'il est infini. Je citerai donc les mots de Jospeh Ponthus qui concluent son roman : 'Il y a qu'il n'y aura jamais de point final à la ligne'".

L'effondrement du pont de Gênes

Julien Sandrel a fait il y a 4 ans une entrée tonitruante en littérature. Son premier roman, La chambre des merveilles a connu une réussite phénoménale, aujourd'hui traduit dans près d'une trentaine de pays et en cours d'adaptation au cinéma avec Muriel Robin et Alexandra Lamy. Il publie cette semaine chez Calmann-Lévy son quatrième livre Vers le soleil.

Après La chambre des merveilles, le premier roman de Julien Sandrel suivi de deux autres succès, La vie qui m'attendait et Les étincelles, voici donc une histoire qui nous replonge dans un des évènements forts de l'année 2018. C'est vers le soleil, que descend Tess, une jeune femme qui part en Toscane rejoindre en vacances sa fille, Sienna et Sacha, l'oncle de la petite fille âgée de 9 ans. Sa route passe par Gênes où elle fait étape chez sa meilleure amie. Nous sommes le 14 août 2018, jour de l'effondrement du viaduc de la ville. 

Tess fait partie des disparus ensevelis sous les décombres du pont. Sacha tait la vérité à la petite Sienna et la tragédie est double pour lui : à l'insupportable attente s'ajoute le risque de voir éclater au grand jour son secret. Sacha n'est pas l'oncle de la fillette mais un acteur, qu'avait engagé Tess pour jouer ce rôle particulier quelques jours par mois. Au fil du temps, le trio s'est aimé pour de bon. Si Tess meurt, Sacha et Sienna, que rien ne lie aux yeux de la loi, seront séparés sauf à choisir la fuite et la clandestinité. La suite, haletante, bouleversante, on ne la racontera pas ici bien sûr...  

"Vers le soleil" de Julien Sandrel
"Vers le soleil" de Julien Sandrel Crédit : Calmann-Lévy

Des acteurs qui mentent pour de vrai

À lire aussi
livres
"Les Livres ont la parole" : "Un si petit monde" de Jean-Philippe Blondel

"A la base j'avais envie d'écrire un livre lumineux sur la paternité. Sur la naissance d'un père et du lien, de l'attachement entre un père et son enfant, confie Julien Sandrel. J'avais aussi une furieuse envie de voyage et d'Italie car je suis d'origine italienne. Le déclic est venu quand je suis parti en vacances en Toscane, je suis tombé fou amoureux de la région. La lumière, l'atmosphère, l'ambiance, le décor, l'âme des villes et notamment l'âme de Sienne qui donne son prénom à mon héroïne...". C'est le passage obligé par la route sur ce pont et le questionnement de ses enfants après la catastrophe qui a donné à l'écrivain les ingrédients principaux de ce nouveau livre. 

Ce que l'on découvre en lisant ce roman c'est le recours à des acteurs par des clients privés comme le fait Tess pour jouer trouver un oncle. Une pratique qui ne relève pas de la fiction et qui est directement inspirée du Japon. 'J'étais tombé sur un reportage où une jeune femme avait fait appel à une vingtaine d'acteurs pour jouer le rôle de sa propre famille à son mariage, raconte Julien Sandrel. Elle ne voulait pas du tout que sa nouvelle belle-famille rencontre sa propre famille, j'ai trouvé ça fascinant et je me suis dit : 'Qu'est-ce qui a pu se passer dans la tête de cette jeune femme ? Qu'est-ce qu'elle a pu vivre pour qu'elle utilise ainsi des acteurs ? Et, d'un autre côté, ces acteurs pourquoi acceptent-ils ce genre de mission où ils mentent à des gens qui ne sont pas au courant ?".

L'utilisation de cet acteur permet à l'écrivain d'aborder la question des violences conjugales d'une façon plus positive, "à travers une chaîne de solidarité, de sororité, entre plusieurs femmes". 

Adaptations en cascade

Julien Sandrel est désormais un auteur heureux qui peut entièrement se consacrer à l'écriture. Ses premiers textes vont avoir droit à leurs adaptations au cinéma, à la télévision et au théâtre. Le tournage de La chambre des merveilles a commencé par exemple, avec un casting assez remarquable. "Le tournage a commencé début février, raconte l'auteur. Les producteurs sont ceux de La Famille Bélier ou de l'adaptation de Petit Pays de Gaël Faye. La réalisatrice est Lisa Azuelos qui a fait LOL avec Sophie Marceau ou Mon bébé avec Sandrine Kiberlain et l'actrice principale qui joue mon héroïne est Alexandra Lamy, il y aura aussi Muriel Robin qui jouera la mère de celle-ci".

Ce n'est pas le seul de ses romans qui va être adapté. Son deuxième livre, La vie qui m'attendait, va être adapté en téléfilm, dévoile Julien Sandrel qui travaillera sur le scénario. Et la Chambre des merveilles va aussi avoir droit à une adaptation théâtrale grâce à Atelier Théâtre Actuel et Jean-Philippe Daguerre qui sera chargé de la mise en scène. Des projets que l'on pourra découvrir courant 2022. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Livres
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants