1 min de lecture Littérature

Grand Prix RTL-Lire 2021 : Jennifer Richard finaliste avec "Le Diable parle toutes les langues"

"Le Diable parle toutes les langues" est l'un des 5 romans finalistes du Grand Prix RTL-Lire 2021. Son auteure Jennifer Richard s'est inspirée du plus grand marchand d'armes de tous les temps.

culture Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Grand Prix RTL-Lire 2021 : Jennifer Richard finaliste avec "Le Diable parle toutes les langues" Crédit Image : Astrid di Crollalanza | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

C'est le dernier des 5 livres sélectionnés en finale du Grand Prix RTL-Lire 2021. Son titre : Le Diable parle toutes les langues de Jennifer Richard aux éditions Albin Michel. Et ce diable s'appelle Basil Zaharoff, un homme aujourd'hui oublié alors qu'il a été le principal marchand d'armes du XXe siècle, "le plus grand marchand de mort des temps modernes", selon l'écrivain Romain Gary. 

Une des plus grandes fortunes de l'époque, également magnat de la presse et du pétrole, banquier et généreux mécène, amis de tous les puissants, chefs d'État et de gouvernement, ses clients. Jennifer Richard dresse un portrait fascinant, au soir de sa vie, de cette incarnation d'un capitalisme sans foi ni loi. 

Basile Zaharoff qui a fourni les armes de toutes les guerres du début du XXe siècle meurt en 1936, à la veille du second conflit mondial. Il avait pourtant déjà choisi son camp, celui du profit comme le révèle Jennifer Richard. Et profitant de la liberté du roman, Jennifer Richard imagine une rencontre hallucinante de Zaharoff et d'Hitler dans la résidence du Führer à Berchtesgaden.

Autres pages fortes du livre : la lettre d'une mère d'un soldat de 14-18 : un combattant irlandais tué à la bataille des Dardanelles qui vit s'affronter les Alliés et les Turcs. Jennifer Richard imagine les mots d'une mère adressés au vrai coupable, à ses yeux, de la mort de son fils, Basil Zaharoff, le marchand d'armes, c'est bouleversant. Aussi détestable que soit Basil Zaharoff et son commerce, l'homme n'est pas moins complexe. Jennifer Richard a l'intelligence de ne pas l'enfermer dans une vision simpliste en racontant l'amour de sa vie, Pilar, la belle duchesse espagnole.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants