1 min de lecture Spectacle

Alex Vizorek : un one-man-show épatant au théâtre de la Pépinière, à Paris

L'humoriste belge se produit actuellement dans toute la France et au théâtre la Pépinière, avec son nouveau spectacle "Alex Vizorek est une œuvre d'art".

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Alex Vizorek, en spectacle au théâtre de la Pépinière, à Paris Crédit Image : Facebook / Alex Vizorek | Crédit Média : Monique Younès | Durée : | Date : La page de l'émission
Monique Younès
Monique Younès Journaliste RTL

On finit par se lasser des meilleures choses, ou ce sont les meilleures choses qui deviennent moins excellentes peut-être. En tout cas, la bonne nouvelle, c’est qu'on retrouve le goût des one-man-shows avec un garçon épatant qui se produit un peu partout en France et au théâtre de la Pépinière à Paris. "Je suis belge", lance Alex Vizoreck au début de son spectacle pour se présenter. "J'ai l'impression que vous nous pardonnez pas mal de choses parce que vous êtes persuadés qu'on a pas toutes les frites dans le même sachet", justifie l'humoriste.

Vizorek est aussi un grand défenseur de la cause animal, ce qui est rare chez les humoristes qui auraient plutôt tendance à rivaliser de cruauté. L’amour qu’il manifeste pour les animaux, il l’éprouve avec une égale ferveur pour les musiciens. Après le zèbre du zoo de Johannesburg, dans le même ordre d’idée, le chroniqueur de France Inter se demande comment on devient cymbaliste ou cymbalier, autrement dit comment la vocation de la cymbale vient au joueur de cymbale.

"Alex Vizorek est une oeuvre d'art", actuellement au théâtre la Pépinière et en tournée dans toute la France
"Alex Vizorek est une oeuvre d'art", actuellement au théâtre la Pépinière et en tournée dans toute la France Crédit : Alex Vizorek

Et si Vizorek a un tropisme animalier, qu'il voit même dans l'art contemporain, on lui pardonne tout grâce à son analyse d’un des chefs d’œuvre les plus rasoir de l’histoire du cinéma, Mort à Venise. Deux petites minutes qui vous vengent des deux heures et demi d’ennui du film. 

Enfin, un défenseur de la cause animale qui ne parlerait pas de tauromachie, c’est un peu comme un candidat à l’élection présidentielle qui ne parlerait pas des emplois dans la fonction publique. Son spectacle se termine comme il avait commencé, par des anecdotes belges intraduisibles en français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Spectacle Humour Laissez-vous tenter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants